Santé en Egypte

24/12/2015

Vaccins obligatoires

Il n'est pas exigé de vaccination sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays où elle sévit. Dans ce cas, elle doit être faite au moins 10 jours avant le départ.

Paludisme

Il peut être présent dans les zones rurales du delta du Nil, mais surtout dans le Fayoum, où une protection individuelle contre les piqures de moustique (produits répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires imprégnées) sera suffisante sans qu'il soit indispensable d'y adjoindre une prévention médicamenteuse par Nivaquine.

Vaccins conseillés

Comme toujours, il est souhaitable d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), rougeole pour les enfants. Et, éventuellement, contre la typhoïde et la rage.

Autres risques

Observez les règles d'hygiène que nous vous avons indiquées, vous aurez une probabilité meilleure d'y échapper. Quelques conseils pour (essayer d’) éviter la turista, si fréquente lors des croisières sur le Nil : boisson en bouteille capsulée (et décapsulée devant soi), aliments consommés cuits et chauds, fruits pelés ou lavés avec une eau traitée. Il serait bien imprudent de se baigner dans les eaux du fleuve, depuis le delta jusqu'au lac Nasser, plus à cause du risque parasitaire (bilharziose, onchocercose…) que de celui de la rarissime rencontre avec un crocodile du Nil. En mer, les risques sont les mêmes que partout (plus de requins et de murènes en Mer Rouge qu'en Méditerranée). Les risques de la plongée ont été exposés dans nos recommandations générales ; les centres de plongée sont en principe gérés par de bons professionnels et possèdent un matériel fiable. Quant aux morsures de vipère et aux piqûres de scorpion, elles peuvent être un risque, rare mais réel, dans les déserts, voire sur les sites archéologiques, sous les pierres des temples chauffées par le soleil.

Infrastructure

L'infrastructure médicale est assez satisfaisante au Caire. Cependant, en cas d’urgence, il sera important de prendre l'avis de votre compagnie d'assistance et des services de l'ambassade de France au Caire

Si, après leur lecture, vous n'avez pas trouvé réponse à toutes vos questions, vous pouvez les poser au docteur Adida : écrire au Docteur Michel Adida
Retour haut