Quand partir en Egypte ?

28/12/2015

le climat en Egypte

Le court hiver égyptien, de mi-décembre jusqu’à février, peut s’avérer venteux et humide sur la côte Nord (Alexandrie). Il épargne cependant la Haute Egypte, gorgée de soleil toute l’année, ainsi que la Mer Rouge. Le printemps prend vite la relève. C’est sans doute avec l’automne la période la plus propice pour profiter de la chaleur sans en souffrir et se balader sans se fatiguer. L’été qui s’étire du mois de juin jusqu’à la fin du mois de septembre peut-être caniculaire, rendant difficiles les longues promenades à pied, sur les sites ou en ville. Il permet cependant de goûter à la temporalité indolente, caractéristique du pays, et à ses nuits blanches, et chaudes, qu’il fait bon passer dehors, dans les cafés.

Les points forts de chaque saison

Hiver (Mi-décembre - février)

Hormis à Alexandrie et sur la côte Nord, l’hiver égyptien n’a pas la rudesse des hivers méditerranéens : loin du littoral, c’est le climat désertique qui l’emporte. Au Caire, les pluies sont très rares, même à cette saison. En Haute Egypte et en Mer Rouge, c’est une saison idéale pour profiter des paysages sans l’agitation propre aux saisons touristiques. 

Automne et printemps

Sans aucun doute les saisons les plus agréables de l’année en Egypte, elles offrent les avantages d’un été à l’européenne, avec une douceur constante, loin des canicules estivales et des lumières particulièrement tendres qui rendent au pays toute sa splendeur. 

Été

La chaleur ne fait pas dans la demi-mesure pendant et rappelle que malgré les rives verdoyantes du Nil, vous êtes dans le désert. La navigation offre un brin d’air bienvenu et les monument ne paraissent plus comme des îlots touristiques isolés mais se fondent naturellement dans le décor.

notre agenda en Egypte

Dans le calendrier des jours fériés égyptiens se côtoient les fêtes musulmanes, nationales et coptes… mais aussi, Cham el-Nassim, la Fête du Printemps, d’origine pharaonique, qui est l’un des jours fériés les plus unanimement respectés dans le pays. Les fêtes coptes sont calculées selon le calendrier grégorien, les fêtes musulmanes, selon le calendrier lunaire. C’est pourquoi ces dernières varient chaque année d’une dizaine de jours : elles ont la particularité de ne pas être saisonnières.

1er janvier : Jour de l’an, fêté en Egypte et particulièrement dans les grandes villes.

7 janvier : Noël copte. Ce jour là, les banques sont fermées.

25 janvier : anciennement jour de la Fête de la Police, aujourd’hui, anniversaire de la Révolution de 2011.

14 février : Saint Valentin, célébrée avec tout le kitsch romantique possible, dont sont férus les Egyptiens

8 mars : Journée de la Femme, l’occasion depuis quelques années pour les militantes féministes de manifester pour rappeler les difficultés inhérentes à leur vie quotidienne des femmes en Egypte.

25 avril : Cette fête laïque célèbre la restitution du Sinaï par Israël en 1982, après quinze ans d’occupation.

1er mai : La fête du travail se fête aussi le 1er mai en Egypte.

18 juin : Anniversaire de la République égyptienne, proclamée un 18 juin 1853, et commémoration du retrait des Britanniques à la même date, trois ans plus tard.

30 juin : Commémoration de ce que certains appellent la « deuxième Révolution », soit la prise du pouvoir par Abd el Fattah el Sissi le 30 juin 2013, après le massif désaveu populaire vis-à-vis des Frères Musulmans qui a pris la forme de manifestations historiques dans tout le pays.

23 juillet : Fête nationale égyptienne, jour de la Révolution (nassérienne).

6 octobre : Fête des forces armées, qui est, à l’instar du 14 juillet français, l’occasion d’un grand défilé militaire.

24 octobre : Jour de Suez, en commémoration de la décision de Nasser de nationaliser le Canal de Suez, le 24 octobre 1956, suite au refus des États-Unis et du Royaume-Uni de participer financièrement à la construction du barrage d’Assouan. Cette décision déclenchera la courte guerre de Suez que la France, le Royaume-Uni et Israël perdront contre l’Egypte.

25 décembre : Noël chrétien. Sans être un jour férié, il est de plus en plus populaire de le fêter en Egypte, au même titre que la Saint Valentin ou la Fête des Mères, avec fleurs et cadeaux.

Fêtes religieuses musulmanes :

Elles dépendent du calendrier lunaire et changent donc chaque année.

Ramadan : Période d’un mois pendant laquelle les horaires de tout le pays sont bouleversés, les Musulmans se levant au milieu de la nuit pour se sustenter avant le lever du soleil. En Egypte, c’est une période à la fois calme en journée et très festive le soir, connue pour ses décorations lumineuses et ses excellentes pâtisseries. Il est en revanche très difficile de trouver de l’alcool pendant le mois saint en Egypte, à l’exception de certains grands hôtels.

L'Aïd el-Fitr (ou Aïd el-Seghir) marque la fin du mois de ramadan. C’est l’occasion pour les Egyptiens de passer plusieurs jours en famille, et les horaires d’ouverture des commerces ne reprennent un rythme normal qu’à l’issue de l’Aïd.

L'Aïd el-Kebir (ou Aïd el-Adha) commémore le sacrifice d’Abraham et signifie littéralement « Fête du Sacrifice ». Il s’agit de la plus grande fête musulmane. En Egypte, elle est l’occasion d’un grand repas en famille en vue duquel, selon la tradition, un mouton est sacrifié.

Le Mawlid (ou Mouloud) célèbre la naissance du Prophète. En Egypte, il s’agit d’un jour dit « sec », c’est à dire où il est interdit de vendre de l’alcool. En conséquence, la plupart des bars et restaurants sont fermés.

Fêtes religieuses coptes :

Deux d´entre elles sont des jours fériés nationaux : Noël (le 7 janvier) et Pâques (date mobile). Le lundi de la Pâques copte est également férié, l´Egypte tout entière célèbre alors la fête du printemps (Cham el-Nessim), antique cérémonie qui remonte à l´époque pharaonique. Pâques et Cham el-Nessim étant souvent séparées de quelques jours, c’est l’occasion pour beaucoup d’Egyptiens de prendre une semaine de congé, et la ville du Caire est, à cette date, inhabituellement calme.

Retour haut