06/01/2016

L'ancienne Thèbes, celle qu'Homère dans le neuvième chant de l'Iliade surnommait la « Ville aux cent portes », a été l'une des plus grandes capitales antiques et, pendant 1 000 ans, la capitale de l'empire égyptien. De ce riche passé demeure sur la rive orientale du Nil, celle des vivants, une foison de temples dédiés aux dieux Amon, Mout et Khonsou, dont les plus célèbres sont ceux de Karnak et de Louxor. Dans le centre-ville actuel, ce dernier jouxte les souks. L’obélisque solitaire dont le jumeau trône sur la Place de la Concorde, marque l’entrée de ce temple majestueux. Traversant la ville sur 3 km, l’allée des Sphinx (dromos), récemment remise à ciel ouvert, le relie au complexe de Karnak plus au nord. On y retrouve sanctuaires, pavillons, pylônes, obélisques, forêt de colonnes-papyrus et lac sacré – autant de souvenirs d'une époque fastueuse et victorieuse où les pharaons successifs consacraient à leurs dieux les richesses accumulées grâce aux butins de guerre.

De l'autre côté du Nil, qui se traverse facilement en bac, les colosses de Memnon ouvrent le « territoire des morts » et une succession de temples mortuaires, dont les plus remarquables sont celui d’Hatchepsout et son architecture singulière et Medinet Habu avec son entrée en citadelle assyrienne et ses couleurs incroyablement conservées. C'est au pied d'une montagne de forme pyramidale que s'ouvre la Vallée des Rois et ses tombes souterraines. Taillées dans le rocher, elles sont émaillées de peintures et de textes hiéroglyphiques décrivant le voyage vers l'au-delà. Parmi elles se cache une toute petite qui est la seule à avoir révélé tout son trésor : celle de Toutankhamon. Pour éviter la dégradation des tombes, seule une dizaine d'entre elles restent ouvertes au public qui, jusqu'à récemment, pouvait atteindre 5 000 visiteurs par jour.

Pas très loin, d’autres nécropoles complètent le panorama de l’art funéraire égyptien. La Vallée des Reines où reposent en plus des épouses royales on trouve également les tombeaux des enfants du pharaon mais aussi quelques dignitaires. Les tombes de la vallée des Nobles sont plus simples de par leur structure mais leurs peintures offrent des sujets différents plus orientés sur la vie quotidienne. La vallée des Artisans accueille elles le village des ouvriers et artistes qui ont façonné les sépultures royales. On y découvre leur mode de vie, de travail et les tombeaux des gens du peuple. 

Le plus Comptoir des Voyages

Séjourner dans une petite maison de charme sur la rive ouest plutôt que dans un grand hôtel.

Nous on adore

Découvrir le temple de Louxor en soirée quand l’éclairage met en valeur son architecture.

Retour haut