Lac Nasser

04/01/2016

Plus grand lac artificiel du monde, le lac Nasser porte le nom de celui qui l'a pensé, et voulu. Résultant de la construction du haut-barrage d’Assouan construit entre 1958 et 1970 par quelques 30 000 ouvriers, il s’étend sur plus de 500 kilomètres au sud, dépassant même la frontière avec le Soudan. Le projet phare de Gamal Abdel Nasser a provoqué un bouleversement de la région et, à la fois, produit un nouvel écosystème. L'objectif était d'élargir les ressources hydrauliques de l'Egypte, mais aussi d'augmenter sa production d'énergie hydro-électrique. De ce point de vue, le lac est une réussite : c'est sans doute ce qui a permis à l'Egypte d'échapper aux sécheresses endurées par le Soudan et l'Ethiopie dans les années 70. Mais il a fallu pour cela déplacer des dizaines de milliers d'habitants, pour la plupart Nubiens, ainsi que les principaux temples de la région menacés par les eaux.

Grâce à l'intervention de l'UNESCO, les temples ont pu être démontés, pierre par pierre, et reconstruits en hauteur, quelques dizaines de kilomètres plus loin. En ce qui concerne les Nubiens, en revanche, peu sont ceux qui ont perçu des aides pour recommencer une vie ailleurs, et c'est au très beau Musée Nubien d'Assouan qu'il faut aller rendre hommage à leur culture. On peut y voir des poteries et des statues représentatives de l'artisanat et de l'art nubien, ainsi qu'un modèle de maison traditionnelle. Aujourd'hui, le lac est  devenu un refuge pour les oiseaux migrateurs, mais aussi un habitat pour les gazelles, les renard, plusieurs espèces de poissons, parmi lesquels la perche du Nil, et les derniers , les crocodiles sauvages. Le traverser en bateau pour rallier le site d'Abou Simbel constitue une promenade étonnante : d'une beauté apparemment naturelle, tout l'enjeu consiste à se laisser duper par son artificialité, invisible à l'œil nu.

Le plus Comptoir des Voyages

Une excursion pour découvrir les temples sauvés des eaux.

Nous on adore

Le contraste entre ce lac immense et le paysage totalement désertique.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.