Peuples et institutions

12/01/2016

politique

L’Écosse fait partie des 4 nations constitutives du Royaume-Uni, avec l’Angleterre, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord. Ces nations sont représentées dans un Parlement unique et souverain, Westminster. Les affaires écossaises sont gérées par un ministère d’État britannique qui comprend, depuis 1999, un ministre délégué à l’Écosse. Une autonomie partielle a en effet été au pays, avec la création d’un parlement régional (composé de 129 députés élus pour 4 ans), qui dispose d’un pouvoir au niveau de l’éducation, de la santé, de l’administration locale et de certains aspects du développement économique. Les "sujets réservés" (défense, politique étrangère, politique fiscale) demeurant prérogatives de Londres.

économie

Croissance : 2,3% en 2006
Taux de chômage : 7,7% en 2011

L’Écosse a subi, à partir du milieu des années 1970, la même crise industrielle que le Pays de Galles et le nord de l’Angleterre. Les industries du charbon, du fer et de la sidérurgie ont été victimes de leur vieillissement et de la concurrence mondiale. Cependant, depuis la fin des années 80 et le début des années 90, l’Écosse a été moins affectée par la récession que bon nombre d’autres régions.

Points forts : la Silicon Valley écossaise (Silicon Glen), entre Glasgow et Édimbourg. Le secteur de l’électronique, le whisky, leader des exportations du pays. La recherche et les biotechnologies. Les sciences du vivant. C’est à Édimbourg qu’a d’ailleurs été clonée la brebis Dolly ! Le secteur tertiaire, qui emploie aujourd’hui 75% des actifs, le développement de l’industrie pétrolière depuis la découverte d‘immenses champs de gaz et de pétrole en mer du Nord à la fin des années 60.

L’exploitation pétrolière a permis de développer l’emploi sur la ville d’Aberdeen et ses environs et assure une part importante des revenus fiscaux de l’Écosse mais elle est remise en cause par l’épuisement des réserves en mer du Nord.

peuples

À l’origine peuplé par des Ibères, le territoire écossais fut ensuite le fief des tribus celtes, originaires sans doute d’Europe centrale. En particulier les Pictes, qui avaient fait si peur aux Romains, avec leurs peintures corporelles bleues !  Des Scots irlandais vinrent ensuite, puis des Vikings venus de Norvège. Les Écossais d’aujourd’hui tiennent leur ascendance de tous ces peuples, auquel il faut ajouter les Anglo-Saxons bien évidemment. Mais sur les 5 millions d’habitants que compte aujourd’hui l’Écosse, majoritairement regroupés entre Glasgow et Édimbourg, il faut aujourd’hui prendre en compte la proportion d’immigrés, principalement venus d’Inde, du Pakistan, d’Italie et d’Irlande.

Les Écossais ont une sacrée mémoire, tant mieux pour nous ! Sachez qu’ils aiment beaucoup les Français, car ils gardent en tête l’alliance scellée avec la France contre l'Angleterre…en 1295.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.