L’ouest du Jutland

28/01/2017

Battu par les vents et forgé par la mer, l’ouest du Jutland déplie ses plages immenses, ses dunes mouvantes et ses étendues de bruyère sous un ciel qui n’a de limite que le reflet que lui renvoient les flots. Ici, la mer est plus agitée qu’ailleurs. Moins propice aux baignades familiales, elle offre un terrain de jeu idéal pour les amateurs de sports nautiques tels que le kitesurf et la voile.

Après l’effort, le réconfort : avec des restes de sable entre les orteils et du sel séché sur la peau, on se presse dans un restaurant de poisson pour goûter aux saveurs iodées de la région. Les moules et huîtres fraîches de Limfjord valent également le détour. On s’offre une promenade digestive dans les rues d’Esbjerg, la ville la plus jeune du Danemark fondée en 1868. Au ludique Musée Maritime et de la Pêche, on craque devant les phoques malicieux. Et à la sortie, sur la plage adjacente, on admire l’étonnante sculpture de neuf mètres de haut de l’artiste danois Svend Wiig Hansen : Mennesket ved havet (L’homme rencontre la mer).

Une excursion dans l’ouest du Jutland est aussi l’occasion d’observer une faune riche et variée. Aux plantations forestières de Klosterhede, Blåbjerg et Oksbøl, on peut par exemple croiser au hasard d’une randonnée des cerfs ou des castors. Ces derniers, disparus du pays depuis mille ans, ont été réintroduits il y a quelques années. Aux abords du Skjern, troisième plus long cours d’eau du Danemark, on guette les loutres facétieuses et on pêche le saumon.

Retour haut