4 conseils pour se fondre dans le décor

11/01/2017
1

Se déplacer en vélo

En novembre 2016, le nombre de vélos circulant à Copenhague a dépassé celui des voitures, faisant de la capitale danoise, la capitale européenne de la petite reine. Dans les années 1970, les métropoles d’Europe sont confrontées à la hausse brutale du prix du pétrole. C’est à cette époque que Copenhague lance un vaste plan pour développer le transport à vélo. Quelque 40 années plus tard, le résultat est là : pistes cyclables élargies, feux de signalisation synchronisés avec la vitesse d’un vélo, nombreux parkings… À ces aménagements, s’ajoutent un terrain plat, propice à la pratique du deux-roues, et la possibilité de monter dans les transports en commun avec sa bicyclette. Durant votre séjour à Copenhague, vous serez certainement tenté par la découverte de la capitale danoise à vélo. Tenez bien votre droite et respectez les feux de signalisation. Dernier conseil : pour tourner à gauche comme un cycliste de Copenhague, tournez d’abord à droite puis traversez et placez-vous dans la file pour aller tout droit.

2

Piquer une tête

En 2015, plus de 98 % des eaux de baignade côtières et intérieures du Danemark étaient propices à la baignade et cela explique peut-être le fait que piquer une tête fasse autant partie du quotidien des Danois. Ne leur parlez pas de température de l’eau et d’hiver frisquet, vous n’y gagneriez qu’un haussement d’épaules impuissant : ici on se baigne en toute saison et quelles que soit les conditions météo. Le bain hivernal ou vinterbadning est d’ailleurs chaudement recommandé pour ses vertus défatigantes. Tenté par l’expérience pour votre prochain voyage à Copenhague ? Vous pouvez opter pour l’une des nombreuses piscines saunas à l’ambiance 100 % scandinave. Bassin de 25 m, sauna, mais aussi bain d’eau glacée et chambre à vapeur : rien ne manque ! Pour un décor très urbain, rendez-vous sur les quais, à Islands Brygge. Été comme hiver, on s’y rafraîchit entre amis, en admirant les lumières nordiques jouer sur les façades des buildings. Enfin, si vous ne jurez que par la plage, direction le littoral de la Baltique à Amager Strandpark, sur l’île Amager, aux portes de Copenhague. Au programme : baignade bien sûr, mais aussi barbecue et sports de glisse.

3

Être heureux

Nos amis danois ont une propension au bonheur que leur envie le reste de l’Europe. Un rapport sur le bonheur dans le monde publié en 2016 sous l’égide des Nations unies a d’ailleurs désigné le Danemark comme pays le plus heureux du monde. Une telle distinction n’est pas nouvelle. Depuis 1973 et l’institution par l’Union européenne d’un « eurobaromètre » pour mesurer le moral des Européens, le Danemark arrive toujours en tête des pays les plus épanouis. Mais alors, à quoi tient ce bonheur ? Plusieurs raisons expliqueraient cette joie, parmi lesquelles la confiance. Sans une confiance solide envers leurs dirigeants, les citoyens danois accepteraient moins la pression fiscale à laquelle ils sont soumis. La société est aussi profondément égalitaire. Ainsi, les écoliers sont-ils encouragés à croire en eux et en leurs possibilités quels que soient leurs résultats scolaires. Au Danemark plus qu’ailleurs, le temps de travail est aménagé pour ne pas sacrifier la vie familiale : partir à 16 h pour chercher son enfant à la crèche n’y est pas aberrant. Réussir sa vie sociale et familiale importe plus qu’accumuler des biens matériels.

4

Passer au hygge

Le hygge (prononcez « hugueu ») est un concept typiquement danois. Il consiste à privilégier les sentiments de confort, de chaleur, de convivialité, surtout pendant les longs mois d’hiver, quand la nuit tombe vers 15 h. Les Danois partent du principe qu’on affronte mieux les problèmes en prenant soin de soi et de ses proches dans une atmosphère réconfortante. Ils attachent une grande importance à la décoration de leur intérieur. L’accessoire indispensable est la bougie dont la lumière douillette réchauffe l’atmosphère. On dit d’ailleurs des Danois qu’ils sont les plus grands consommateurs de bougies avec environ 6 kg par an. Pour passer un moment hygge, les Danois aménagent un hyggekrog (« coin hygge ») qu’ils décorent de coussins moelleux et de plaids confortables. C’est ici qu’ils accueillent leurs proches autour d’un chocolat fumant et d’un cake tout juste sorti du four, deux autres ingrédients indispensables du hygge, en veillant à les servir dans une jolie vaisselle chinée dans les brocantes ou peinte à la main. Le hygge recommande en effet d’attacher autant d’importance au contenant qu’au contenu.

Retour haut