12/09/2014

Des falaises aux dégradés fauves plongeant dans le bleu profond de la mer méditerranée, des villages perchés d’un blanc étincelant d’où émergent les dômes bleus des églises. Santorin est sans doute l’une des îles grecques les plus fascinantes. Le charme opère dès l’arrivée en bateau, impressionnante, à l’intérieur de la caldeira.

En s’effondrant il y a environ 3500 ans, elle a laissé une longue falaise de plus de 100 m de hauteur. De cette éruption titanesque, à l’origine du mythe de l’Atlantide, il reste de petites îles, d’où s’élèvent des fumerolles.

Pour les baignades, c’est la côte sud-est qui réserve les plus belles plages, Kamari ou Périssa. Sur ses hauteurs, les vestiges de l’ancienne Théra sont très intéressants à voir, de même que le site d’Akrotiri, véritable “Pompéi“ de l’âge de bronze ! Plus que ses plages et ses ruines antiques, Santorin est d’abord réputée pour son chapelet de villages perchés, parmi les plus beaux des Cyclades.

Fira sa "capitale" est ravissante. Dommage qu’elle soit envahie de boutiques et d’une foule compacte ! Passez-y rapidement et montez à Firostefani, charmant petit quartier qui offre le point de vue le plus haut sur la caldeira. Le plus pittoresque est sans conteste Oia avec ses églises aux dômes bleus et son labyrinthe de ruelles accrochées à la falaise. Sublime au soleil couchant !

Certains pourront lui reprocher son aspect un peu carte postale et préfèreront le très select Imerovigli avec sa vue extraordinaire, ou bien Vothonas, creusé dans la roche ou encore le charmant port de Monolithos… Il y en a près d’une vingtaine à découvrir de préférence en scooter, en profitant de la vue.

Le plus Comptoir des Voyages

Une excursion en bateau au centre de la caldeira à la découverte des îlots Kamenès, Néa Kameni et Palea Kameni. 

Nous on adore

Découvrir l'île en arrière-saison, quand les touristes ont désertés.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.