Peuples et institutions

16/08/2014

POLITIQUE

La Grèce est une république depuis 1973 (date de la destitution du roi). La constitution actuelle (1975) instaure une démocratie parlementaire : le chef de l'État n'a que peu de pouvoir, le pays est dirigé par le chef du gouvernement qui est responsable devant le Parlement, le Vouli, installé dans l’ancien palais royal. Cette chambre unique est composée de 300 députés élus pour 4 ans au suffrage universel. Aux élections législatives de 2012, le parti néonazi Aube Dorée est entré pour la première fois au parlement avec 17 députés. La Justice est indépendante. Trois catégories de tribunaux, aux compétences civile, pénale et administrative, sont investies du pouvoir judiciaire. Il est à noter que la séparation de l’Eglise et de l’État n’existe pas en Grèce.

ÉCONOMIE

PIB : + 0,6% en 2014
Taux de chômage : 26,4 % en 2014
Dette : 175% en 2014
(Prévisions OCDE)

Après la crise sans précédent de 2010, l’économie grecque montre quelques signes de reprise, notamment liée à une bonne saison touristique en 2013, mais la situation reste très préoccupante. Les plans de sauvetage accordés à la Grèce par l’UE et le FMI ces dernières années prennent fin en juillet 2014. Une rallonge sera nécessaire pour éviter un nouvel effondrement de l’économie grecque et une sortie de la zone Euro. Lentement, les réformes destinées à rétablir la croissance commencent à porter leurs fruits : réduction du train de vie de l’Etat, privatisations et simplifications administratives.

PEUPLES

La Grèce est caractérisée par une forte homogénéité linguistique et religieuse. Les Grecs, qui représentent environ 90% de la population, sont très fiers de revendiquer leur descendance avec les grecs anciens. Les 10% restants sont composés de Turcs, de Pomaks (Slaves islamisés qui vivent à la frontière avec la Bulgarie), de Tsiganes, d’Albanais, de Valaques, de Macédoniens, de Bulgares, mais aussi d’une petite communauté juive à Thessalonique autrefois très prospère… L’Etat grec ne reconnait qu’une seule minorité “musulmane“. Les autres ne bénéficient d’aucun statut particulier.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.