30/08/2014

Entre églises et plages, Patmos est une île où il fait bon vivre. Encore épargnée par le tourisme, cette petite île est l’un des principaux centres religieux du pays. Patmos est dominée par une immense forteresse que l’on aperçoit dès l’arrivée au port de Skala.

Construit au XIe siècle en l’honneur de Saint-Jean le Théologien, ce monastère se trouve dans le village de Chora, au dessus de la fameuse grotte où le saint eut sa vision et écrivit l’Apocalypse. Le lieu respire la sainteté, on chuchote, les bougies invitent au recueillement…

Les deux sites sont incontournables lors d’un séjour en Grèce, à visiter de préférence tôt le matin avant l’arrivée des groupes. Le monastère recèle de très belles fresques, icônes et parchemins. Dans les ruelles de Chora, règne une atmosphère de dévotion qui n’enlève rien à la gaité de ce village aux allures cycladiques avec ses maisons blanchies à la chaux et ses bougainvilliers.

D’autres sites religieux méritent la visite comme le couvent de Zoodochos Pigis, qui signifie “Source du Don de Vie“, ou le monastère du prophète Elias situé sur le point culminant de l’île, qui offre une fabuleuse vue sur la mer Egée. Les plages sont l’autre grand atout de Patmos, réputées pour être les plus belles du Dodécanèse.

De la petite crique de galets à la grande plage de sable, comme à Grikos où la mer est tellement étale qu’elle ressemble à un lac, il y en a pour tous les goûts. Au Sud de Skala, la plus belle, Psili Amos, se mérite. On l’atteint après une marche d’une vingtaine de minutes entre chèvres et lézards. Sur place, c’est le paradis : mer turquoise, sable fin, oliviers pour s’abriter du soleil et pas grand monde…

Le plus Comptoir des Voyages

Passer une journée à Lipsi, une petite île de rêve pour bronzer et marcher !

Nous on adore

Déjeuner de fruits de mer dans un petit resto de pêcheur au port de Kambi.

Retour haut