10/09/2014

Naxos est une île bénie des dieux ! La preuve ? C’est à Naxos que Zeus aurait grandi et qu’il aurait donné naissance à Dionysos. L’île aurait aussi accueilli Thésée en compagnie d’Ariane qu’il aurait abandonnée là…

Ce n’est pas un hasard si toutes ces légendes ont pour cadre la plus grande des Cyclades et la plus haute, avec ses 1000 mètres au mont Zas. Petit conseil, il ne faut pas s’attarder sur son port, trop touristique, mais grimper jusqu’à Chora, la capitale, et son merveilleux quartier du kastro. Ruelles en escalier, belles demeures, charmantes placettes fleurant bon le jasmin…

Longtemps dominée par les Vénitiens, Naxos en a conservé une belle architecture. Comme celle de la maison-musée Della Roca-Barozzi, ancien gouverneur de l’île. Outre sa collection d’objets, elle offre une vue imprenable sur le front de mer et l’île de Palatia. Si vous êtes en famille et que votre petite troupe a besoin de se rafraîchir, vous êtes à pied d’œuvre puisque la plage d’Agios Giorgios est dans la ville.

Mais les plus belles de Naxos se trouvent à l’ouest et au sud-ouest : Agios Prokopios réputée pour son sable blanc et fin ; Mikri et Parthéna, balayées par le meltem et donc idéales pour la planche à voile ; celles d’une beauté sauvage de Moutsouna, qui est aussi un petit port situé à environ quarante kilomètres de Chora.

Si vous êtes las du farniente, Naxos offre quantité de possibilités de randos. Nombreux sont les sentiers qui sillonnent les vallées, bordent la côte et débouchent presque toujours sur des églises byzantines, plus ou moins ruinées.

À Flério, la recherche du fameux Kouros couché est l’occasion d’une jolie balade dans les vergers, tandis que dans la région d’Apollonas, le temple de Demeter est accessible par un chemin bordé d’oliviers. 

Le plus Comptoir des Voyages

Louer une voiture pour découvrir les villages authentiques du centre de l'île, comme Sangri, Halki, Filoti et surtout Apirathos.

Nous on adore

Le coucher de soleil sur la porte d'Apollon située sur la petite presqu’île de Palatia, où Thésée abandonna la pauvre Ariane. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.