Géographie et environnement

15/08/2014

GÉOGRAPHIE

Bordée à l'ouest par la mer Ionienne et à l'est par la mer Égée, la Grèce est composée d'une péninsule et de quelque 1 400 îles dont moins de 200 sont habitées. Les îles se répartissent en cinq ensembles : les Cyclades, le Dodécanèse, les îles du nord-est de la mer Égée, les Sporades et les îles du golfe Saronique. Les deux plus grandes, la Crète et l'Eubée occupent une place à part. Les Cyclades doivent leur nom au cercle qu'elles forment autour de l'île sacrée de Délos. Formées de roches, volcanique au sud, notamment autour de l’archipel de Santorin, elles offrent des paysages d’une grande beauté minérale. Situées à l’est des Cyclades, les îles du Dodécanèse sont très différentes les unes des autres. Les plus proches de la Turquie sont très verdoyantes tandis que les plus lointaines sont montagneuses, avec des reliefs parfois impressionnants comme à Kalymnos. 

FLORE

La flore des îles grecques est plutôt riche grâce à la pauvreté des sols ! En l’absence d’agriculture intensive, des espèces endémiques ont pu survivre comme le lys de mer, que l’on trouve encore sur les plages de nombreuses îles. Les îles égéennes sont parsemées de chardons et de thym sauvage et possèdent des arbres résistants typiquement méditerranéens, comme le caroubier, le chêne, le cèdre, le pistachier, l’olivier... Et de splendides bougainvilliers, hibiscus et figuiers de Barbarie dans les villages.

FAUNE

Un peu décevante pour les plongeurs, la mer Egée est encore le terrain de jeu des dauphins que l’on aperçoit régulièrement au large des îles. Dans les Sporades, seule réserve maritime de Grèce, on peut débusquer quelques phoques-moines. Les ornithologues se feront une joie d’observer passereaux, hochequeues, mésanges, fauvettes, alouettes, hirondelles, huppes... plus nombreux que les poissons.

ENVIRONNEMENT  

 

La Grèce semble peu soucieuse de son environnement. Les décharges sauvages, les constructions bétonnées des littoraux, la pollution… ne sont pas des sujets qui intéressent les politiques. La Grèce a été condamnée plusieurs fois par L’Union Européenne pour son manque de protection des oiseaux sauvages et des biotopes naturels. Ces dernières années, elle avait mis en place un système de régions protégées, avec des programmes de protection des écosystèmes, censés également stopper les activités illégales. Plusieurs projets de nettoyage et de restauration de l’environnement marin ont été lancés sur les îles notamment dans les Cyclades, à Samos, Chios et Lesbos. Malheureusement, la Grèce a récemment voté une loi pour "simplifier" et faciliter les investissements dans le secteur du tourisme afin de relancer son économie, qui risque de mettre en péril les efforts de protection de l’environnement entrepris auparavant.  

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.