Peuples et institutions

17/10/2015

politique

Depuis la révolution cubaine en 1959, Cuba se définit comme un État socialiste où le parti communiste est le seul parti politique reconnu par la Constitution. Les candidats à l’élection ne sont toutefois pas choisis par cette instance, mais par la commission nationale de candidatures.

L’Assemblée nationale du pouvoir populaire (Asemblea Nacional del Poder Popular) est l’organe suprême de l’État et dispose de pouvoirs législatifs et constitutionnels. 609 députés y sont élus pour 5 ans. Ce sont eux qui élisent le Conseil d’État, le Conseil des ministres dirigé par le président du Conseil d’État et les juges du Tribunal suprême. Des assemblées provinciales et municipales ont en charge la gestion des affaires locales.

économie

Taux de croissance : +1,3 % (ministère des Affaires étrangères, 2014)
Taux de chômage : 3,2 % (ministère des Affaires étrangères, 2013)
Taux d’inflation : 6 % (ministère des Affaires étrangères, 2013)

Malgré l’embargo américain, persistant depuis plus de 50 ans et le maintien de politiques économiques difficilement soutenables, Cuba est la première économie de la Caraïbe. En 2008, le passage de trois ouragans et une crise de la balance des paiements ont entraîné une baisse de la croissance. Les réformes mises en place par le gouvernement de Raúl Castro visant à ouvrir, en partie, le modèle économique socialiste centralisé et planifié cubain semblent porter leurs fruits puisqu’en 2014 on observe une croissance de 2,2% au deuxième trimestre.

peuples

Les Indiens Guanahatabeys sont les premiers humains à avoir foulé le sol cubain il y a 7 000 ans. Originaires des forêts du Venezuela et de Colombie, ils occupaient plutôt la partie occidentale de l’île. Le conquistador Diego Velasquez disait d’eux : « ils vivaient comme des sauvages, sans maisons ni villes, ne mangeant que la nourriture qu’ils trouvaient dans les forêts ». Ces aborigènes partageaient le territoire avec deux autres tribus, les Ciboneys qui vivaient de la cueillette et de la pêche et les Taïnos, un groupe ethnique appartenant au peuple amérindien Arawak. Christophe Colomb en parle déjà en 1492 lorsqu’il pose pour la première fois le pied sur l’île : « des gens les mieux proportionnés qu’il y ait jamais eu ». Agriculteurs et pacifiques, les Taïnos vont être décimés et quasiment disparaître dès la fin du XVIe siècle. Quelques groupes isolés vont survivre dans les montagnes jusqu’au XIXe siècle et laisser quelques descendants au sud-est de l’île. La colonisation espagnole, l’arrivée en masse d’esclaves d’Afrique, puis de Chinois, sans oublier les planteurs entre autre français venus d’Haïti, etc. vont transformer le visage du peuple cubain. Le métissage a été la règle pendant des siècles alors difficile d’élaborer des statistiques précises sur ses origines. Toutefois, on estime que plus de la moitié de la population est métissée, environ 51% contre 37% de souche espagnole, 11% descendent d’esclaves africains et près d’1% de Chinois. Depuis la Révolution cubaine de Fidel Castro en 1959, plus d’un million de Cubains ont quitté l’île pour s’installer principalement aux États-Unis

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.