Comment se déplacer à Cuba ?

30/10/2015

avion

Cuba possède 10 aéroports internationaux. Le plus grand est de loin José Martí à La Havane, mais certains vols internationaux peuvent aussi atterrir à l'aéroport Antonio Macéo à Santiago de Cuba.

Cubana de Aviación et sa compagnie régionale Aerocaribbean assurent des vols entre La Havane et 11 aéroports de l'île, dont celui de Frank Pais à Holguín.

bus

Le bus est un moyen pratique et fiable de voyager à Cuba. Plusieurs compagnies assurent le transport des touristes. La compagnie Víazul est la meilleure option (véhicules climatisés et ponctuels) car elle dessert les destinations intéressantes pour les voyageurs.

Les bus urbains, appelés guagua à Cuba, sont très accessibles en terme de prix, mais souvent pris d’assaut par les Cubains.

location de voiture

Il faut être âgé de 21 ans minimum et posséder un permis de conduire national ou international depuis au moins 1 an. Sur place, une vérification complète de la voiture doit être faite avant de prendre la route. Il est très important d'annoter les points particuliers avec l'agent (coups sur la carrosserie, état des pneus, de la jauge d'essence, etc.) et de s’assurer notamment qu’il y a bien une roue de secours et un cric. Un document d'état des lieux doit vous être remis. Ce sera la seule preuve que vous aurez de l'état du véhicule au moment de sa prise en charge. Attention aux vols ! Les pièces détachées manquent cruellement à Cuba et les rétroviseurs, antenne, essuie-glaces… sont assez convoités. Les assurances ne couvrent pas les dommages causés à la voiture, vous serez responsable. À noter que le réservoir du véhicule est plein à la prise en charge et doit être rendu vide (Full to Empty). Le cas échéant, l’essence restante ne sera pas remboursée.

conduire à cuba

État des routes

La plupart des routes de Cuba sont asphaltées mais leur état est très variable surtout pour les axes secondaires. Alors gare aux nids-de-poule ! L’éclairage est minime, il est fortement déconseillé de circuler la nuit, d’autant que les panneaux de signalisation ne courent pas les routes à Cuba. La prudence s’impose aussi sur les grands axes où les vélos et les charrettes circulent aussi. Dès que l’on quitte les grandes villes comme la Havane ou Santiago de Cuba, il peut y avoir de la circulation mais rien à voir avec ce que nous connaissons en France.

Essence

Il existe depuis de nombreuses années maintenant des stations-service ouvertes 24 h/24 h dans toutes les grandes villes et sur les grands axes. Les stations-service sont parfois très éloignées les unes des autres et toutes ne proposent pas le type de carburant compatible avec votre véhicule. Vérifiez régulièrement votre niveau de carburant et n’attendez pas le dernier moment pour faire le plein.

Code de la route

La vitesse est limitée : 60 km/h en ville ; 90 km/h sur route ; 100 km/h sur autoroute. Tolérance zéro pour la conduite en état d’ébriété. À Cuba, c’est un délit grave.

Parking

Se garer ne pose pas de difficulté à Cuba. À chacune de vos étapes, vous trouverez un moyen de stationner votre véhicule pour la nuit et il y aura toujours quelqu’un pour veiller dessus, moyennant une somme de 5 CUC environ. Pendant la journée, des parkings surveillés sont régulièrement proposés. Le coût du stationnement varie de 2 à 3 CUC environ. 

train

Prendre le train à Cuba peut faire partie de l’aventure si vous n’êtes pas pressés ou très regardants sur les services, les horaires et l’état des wagons plutôt décatis et bondés. Si l’on parle espagnol, le trajet peut être l’occasion de rencontres sympathiques. Le réseau ferré dessert depuis la Havane les villes de Santiago de Cuba, Sancti Spiritus, Guantànamo ou encore Manzanillo. Mais sachez que pour rejoindre Cienfuego, le trajet dure 11h.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.