Quand partir en Crète ?

24/08/2014

LE CLIMAT EN CRÈTE                                    

En Crète, l’ensoleillement est exceptionnel : 300 jours par an !  Baignée de la chaleur du climat méditerranéen, l’île affiche des températures moyennes situées entre 12° C en hiver et 27° C en été. Cela dit, on peut avoir des étés torrides et secs. Les précipitations se concentrent en hiver et au printemps, la côte nord étant plus arrosée que la côte sud. Il existe de forts contrastes entre le littoral et les massifs montagneux, il peut neiger en altitude en hiver.

De début juin à fin octobre, le meltemi venu des Cyclades peut balayer les côtes. Ce vent du nord violent et capricieux occasionne parfois l’arrêt de la navigation pendant plusieurs jours. Sur la côte sud, c’est le notias qui souffle au printemps et à l’automne.

Les meilleures saisons pour visiter la Crète sont plutôt le printemps et l’automne car la chaleur reste supportable et la fréquentation est moindre…

Au printemps

Se balader dans les villages, prendre des cours de cuisine, s’initier au kite surf, photographier les vestiges de civilisations antiques Zominthos et Elefterna, découvrir le site minoen de Gournia, photographier le monastère de Kapsa, et aussi Elounda ou Spinalonga.

En été

Lézarder sur la magnifique plage de Triopetra et barboter dans les eaux translucides, faire du snorkeling dans les gorges de Kritsa et de Xerokambos, se balader le long du petit port de Mohlos, Loutro, visiter l’église de Panagia Kera à Kritsa (xiiie siècle) et acheter de l’huile d’olive bio à Sitia.

À l'automne

Profiter des sites culturels sans les touristes, s’offrir un bel autotour, partir en rando dans les montagnes, à pied ou à VTT, visiter le palais minoen de Zakros et la vallée des Morts, à l’extrême Est de la Crète. Découvrir Plakias, un village installé dans une large baie entourée de jolies plages.

En hiver

Prendre le temps de découvrir les villes vénitiennes, Raina, Rethymnon,Aghios Nikolaos, se balader dans le haut plateau de Nida sur le mont Ida, visiter le palais minoen de Malia, une des grandes cités de la civilisation minoenne ou carrément le palais de Knossos

QUELQUES DATES FESTIVES

Attention : les sites archéologiques et les musées sont fermés les jours fériés officiels
Le calendrier des fêtes est en Crète largement gouverné par les célébrations religieuses.

1er janvier : Jour de l’an.

6 janvier : Épiphanie. Jour de la bénédiction des eaux. Le pope lance une croix dans l’eau et de jeunes hommes plongent pour la récupérer, malgré le froid.

18 mars : Lundi pur, début du carême orthodoxe.

25 mars : Jour de l’Indépendance. Elle célèbre le début de l’insurrection de 1821qui délivra la Grèce de l’occupant ottoman.

23 avril : Fête de Saint Georges, protecteur des bergers. Processions de troupeaux et bénédiction avec un rameau d’olivier. Départ des bergers dans les alpages.

En avril-mai (quatre semaines après notre Pâques) :Semaine Sainte et Pâques orthodoxe. Du jeudi de la Semaine Sainte au lundi de Pâques, les hébergements sont pris d’assaut, toute la vie tourne au ralenti. Le vendredi soir a lieu la procession du cercueil décoré du Christ (épitaphios). La messe du samedi soir se termine aux cris de : Le Christ est ressuscité (Christos Anesti) et elle est suivie d’un grand repas familial à base de soupe d’abats d’agneau et d’œufs battus et à minuit, de feux d’artifice. Le dimanche se déroule le repas pascal, avec le mouton cuit à la broche.

1er mai : Fête du travail.

En juin (50 jours après Pâques) : Lundi de Pentecôte et fêtes de la Saint-Jean.

L’été est la saison des panigyria (célébrations d’un saint patron), fêtées dans villes et villages et annoncées par des affichettes posées un peu partout. Par exemple, St Jean Baptiste à Réthymnon le 24 juin, le prophète Elias à Arméni le 20 juillet, la métamorphose du Sauveur à Elounda le 6 août, Agios Titos à Heraklion le 25 août, etc. Mais la fête religieuse la plus importante aux beaux jours est le 15 août, la Dormition de la Vierge (Kimissis) chez les orthodoxes.

En juillet, des festivals de musique traditionnelle et danse ont lieu à Sitia, Ierapetra, Yakinthia, Anogia.

Tout l’été à Héraklion, concerts et spectacles se succèdent dans le fort et les rues de la ville.

28 octobre : Jour du ”Non” et fête nationale grecque. Le 28 octobre 1940, le dictateur grec Ioannis Mataxas aurait refusé par ce seul mot de laisser les armées italiennes occuper le territoire.

Début novembre : fête ” nationale” crétoise, en souvenir des martyrs du monastère d’Arkadi en 1866

25 et 26 décembre : Noël. 

Retour haut