La côte Est

26/08/2014

Une côte plus âpre adoucie par des enclaves de plage au sable doux, des reliefs couverts de landes, des cités antiques et des stations balnéaires, la façade Est de la Crète montre des visages contrastés. Itanos sur les contreforts de la presqu’île de Tenda fut autrefois une cité-État dorique. Les ruines bordent une vaste et belle plage. Elle donne accès à l’isthme de Tenda et au point de vue d’Akrotiri Mavros, un bout du monde cerné par les flots.

L’atmosphère sauvage de la pointe s’estompe dès Palekastro, ville balnéaire en vogue. Ses eaux plutôt fraîches et tourmentées sont très appréciées des véliplanchistes. Les plages splendides couvrent les baies intimistes auxquelles on accède par des pistes. Chiona, Kouremenos, Maridati, Hohlakles et Karoumes s’égrènent le long de la côte, alternant plages de sables, éperons rocheux, falaises ocre.

Zakros vit à un rythme très différent loin de l’agitation de Palekastro. Installé sur hauteurs, face à la mer, entouré d’oliviers, le village fut autrefois le quatrième palais minoen de Crète. Ses vestiges occupent le débouché des gorges de la Vallée des Morts. Lauriers et oliviers en couvrent les pans, tandis que les ruines témoignent de l’organisation urbaine d’une grande cité commerciale. Ano Zakros fut en effet la principale porte d’entrée de la Crète de 1 900 à 1 450 av. J.-C. où elle fut détruite par une éruption volcanique.

Les plages de la ville moderne Kato Zakros sont incontournables mais vous pourrez prolonger la découverte de cette région en randonnant dans l’arrière-pays.

Le plus Comptoir des Voyages

Une excursion à la découverte des gorges de Zakros.

Nous on adore

Lézarder sur les plages de Xerokambos.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.