Le parc national Marino Ballena

12/10/2015

L’image est belle : les terres du parc national Marino Ballena se jettent dans la mer en formant une courbe semblable à celle d’une queue de baleine. Or dans ses eaux chaudes, les grands cétacés ont trouvé un havre pour donner naissance à leur petit. Venues de l’hémisphère Sud, les baleines à bosse peupleront la baie de juillet à octobre tandis que leurs consœurs de l’hémisphère Nord en jouiront entre décembre et avril. Un ballet incessant ponctué par les joutes joyeuses de plusieurs espèces de dauphins.

L’île Ballena, à la forme si évocatrice, résulte de l’ensablement d’une crête rocheuse émergée baptisée tombolo de punta Uvita. À marée basse, un chemin d’un kilomètre permet de la rejoindre mais à marée haute, le spectacle des rouleaux qui l’engloutissent de part et d’autre est impressionnant.

Les récifs coralliens forment une enclave entre trois îlots surnommés « Les trois sœurs ». Dans leurs eaux, dix-huit espèces de coraux ont été identifiées. Les plongeurs croisent entre les volutes des cnidaires des raies manta gracieuses et des requins-marteaux, une espèce en voie d’extinction.

Les espaces littoraux (une longue plage de 13 km) préservent également une faune facilement observable comme les iguanes verts ou les oiseaux marins (frégates, iris blancs, pélicans et fous morenos). Les tortues à écailles, elles aussi, menacées d’extinction trouvent ici l’un de leurs derniers refuges. De mai à novembre, les tortues de Ridley et luths viennent déposer leurs œufs sur la plage de Ballena. C’est au cours de la lune décroissante de septembre que leur nombre est le plus important.

Outre le charme de sa plage de sable blanc, la petite ville d'Uvita est le camp de base du parc et les activités y sont nombreuses : des randonnées, des excursions en kayak dans les mangroves et des sports nautiques tels que le snorkeling.

Le plus Comptoir des Voyages

Débuter une randonnée au départ de son hébergement pour découvrir la nature environnante.

Nous on adore

Être captivé par les acrobaties des baleines à bosse et ému par la ponte des tortues à écailles.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.