À goûter, siroter…

20/09/2015

Santé !

Softs : L’incroyable variété de fruits costariciens (papaye, mangue, goyave, fruit de la passion, ananas…) permet d’user et d’abuser des jus de fruits pressés et des batidos, une boisson préparée avec des fruits, du lait concentré sucré et de la glace. L’agua dulce, une « eau douce » composée de jus de canne à sucre dilué dans de l’eau est plébiscité pour ses vertus énergisantes et consommée chaude ou froide, avec ou sans lait. Au bord des routes, vous dépasserez certainement des étals proposant des pipa fría, une noix de coco mise au frais dont on boit l’eau à la paille. Très rafraîchissant.

Boissons chaudes : Le café est la boisson nationale. Il est consommé partout et par tous, les enfants le consommant plutôt avec du lait. Bonne nouvelle : l’arabica produit au Costa Rica est excellent. Il est bien équilibré, doux et possède une excellente acidité. Le dotas est plus épicé et complexe, alors que le bellavista est fort élégant.

Boissons alcoolisées : On peut se rafraîchir également avec de la bière locale, blonde à ambrée. Le plus grand brasseur du pays commercialise entre autre l’Impérial (appelée Aguila en raison de l’aigle impérial apposé sur l’étiquette), la Pilsen, la Bavaria. L’alcool national est le guaro, une variété de rhum doux (titré à 30° tout de même). Les rhums les plus connus sont ceux de la marque Centenario. Attention : aucun alcool ne vous sera servi le jour des élections ni pendant la Semaine Sainte.

À table !

Les plats : Comme son nom de l’indique pas, le gallo pinto, littéralement « coq tacheté » ne se cuisine pas avec de la volaille. Le plat national est en fait un mélange de riz et de haricots noirs et il est traditionnellement servi au petit déjeuner, parfois accompagné d’œufs. Pour manger local, dirigez-vous vers un soda, gargote familiale où sont servies les meilleures spécialités : le casado (riz, haricots noirs, bananes plantains frites, crudités, viande ou poisson) ; le chifrijo, un mot-valise formé à partir de chicharrones (couenne de porc frite) et frijoles (haricots) ou encore l’olla de carne, pot-au-feu version tica. La Salsa Lizano®, un condiment très populaire dont la recette originelle est farouchement tenue secrète, est présente sur toutes les tables familiales. Le gallo pinto version caraïbe s’appelle le rice & bean. L’incontournable duo riz-haricots est frit dans de l’huile et du lait de noix de coco et agrémenté de poissons et crustacés. La cuisine caraïbe fait la part belle aux poissons et à la coco. Si vous aimez les abats, tentez la sopa de mondongo, une soupe de tripes à la consistance spongieuse et à l’aspect peu ragoûtant ou les chicharrones. Estomacs fragiles, s’abstenir !

Les desserts : Les arroz con leche (riz au lait) ou un dessert à base de noix de coco fraîche, d’ananas, de goyave ou de banane. Le tres leches est un gâteau composé de lait concentré, lait bouilli et crème ! Les fruits sont consommés en dehors des repas, comme en-cas, en jus ou découpés en petits morceaux.

Demander un devis

Parler à un spécialiste
Costa Rica

01 86 95 65 12 Du lundi au samedi de 10h à 18h30
Nos voyages Costa Rica

Idées associées

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.