4 conseils pour se fondre dans le décor

22/09/2015

1
tout savoir sur le café

On le surnomme el grano de oro, le grain d’or. Et pour cause, le café est à l’origine du développement économique du pays. Aujourd’hui, il se cultive principalement dans les provinces d’Alajuela, de Heredia et de Cartago. Certaines fincas de café ouvrent leurs portes au voyageur pour s’initier à la culture du café, de sa récolte à sa torréfaction, au côté des propriétaires costariciens. Boisson la plus populaire au Costa Rica, le café est au centre d’une tradition appelée el cafecito de la tarde, l’équivalent du tea time britannique. Les Ticos se retrouvent en famille ou entre amis autour d’une tasse de café chorreado (préparé « à la chaussette », c’est-à-dire placé dans un pochon de tissu sur lequel est versée l’eau) pour partager un moment convivial et les douceurs que chacun a apportées.

2
protéger l'environnement

Le Costa Rica est une destination emblématique de l’écotourisme. Nombreuses sont les initiatives individuelles pour promouvoir la biodiversité ou acquérir des terres en danger. Comme les Ticos, minimisez votre empreinte écologique en adoptant au quotidien quelques gestes simples. Préférez l’eau du robinet, que vous aurez préalablement purifiée à l’aide de pastilles, à l’achat d’eau en bouteille. Ramassez vos détritus et en arrivant dans une ville, renseignez-vous pour savoir s’il existe un programme de recyclage des déchets. Sur terre, restez sur les sentiers existants et dans la mer, renseignez-vous sur les lieux propices au snorkeling et les risques éventuels liés aux requins, raies, murènes… mais aussi aux courants ou marées. Partout, souvenez-vous que le bon sens et la vigilance sont vos meilleurs alliés.

3
se passionner pour le foot (ou essayer)

Sport national, le fútbol est incontournable dès lors qu’on se plonge dans la vie quotidienne costaricienne. Chaque village a son terrain de foot (cancha), qui sert d’ailleurs souvent de point de repère. Que ce soit dans la rue, dans les commerces, les médias... le football est partout. Les dimanches et mercredis, tout le Costa Rica se passionne pour le championnat appelé Primera División. Pour vibrer avec les Costariciens et reconnaître les maillots arborés par les supporters, sachez que les deux grandes équipes sont l’équipe de San José, le Deportivo Saprissa, (maillot violet et blanc) et la Liga Deportiva Alajuelense de la ville d’Alajuela (maillot rouge et noir). En 2017, la LDA avait remporté le championnat à 30 reprises, contre 33 titres pour le Deportivo Saprissa.

4

vivre en plein air

Les Ticos sont les premiers à profiter des richesses naturelles de leur pays. Par exemple, ils aiment beaucoup randonner dans les forêts primaires ou les forêts de nuages, quelle que soit la saison. Si vous voyagez durant la saison des pluies, faites comme eux une balade aux premières heures de la journée, quand le soleil est encore de la partie. Le week-end, les Ticos se donnent volontiers rendez-vous à la plage. Les plus proches plages de San Jose, telle Playa Jaco, sont les plus populaires. N’hésitez pas à y passer quelques heures pour vous baigner, surfer, ou simplement chiller. Dernier endroit pour vous mêler à la population locale, les miradores, très prisés des familles. La Vallée Centrale regorge de ces lieux où se régaler tout en profitant d’une vue privilégiée sur les plantations de café. Pura Vida !

Retour haut