Votre valise pour la Colombie

10/01/2018

J’emporte…

Êtes-vous plutôt mer, ville ou montagne ? Dans le premier cas, remplissez votre bagage de vêtements légers et en coton, sans oublier les indispensables maillots de bain, tongs, crème solaire, chapeau et lunettes de soleil ! Une petite laine est toujours bienvenue pour les soirées plus fraîches et un bon spray anti moustique vous évitera bien des tracas. Pour la montagne ou pour une randonnée dans les forêts humides, prévoyez des vêtements couvrants et des chaussures de marche imperméabilisées, ainsi qu’un coupe-vent et de quoi vous protéger de la pluie. Pour des vacances urbaines enfin, prévoyez des tennis légères et confortables pour arpenter rues commerçantes et musées toute la journée. Emportez une tenue un peu habillée si vous comptez profiter de la vie nocturne à Bogota.

Incontournable, une petite trousse à pharmacie se glissera discrètement dans votre valise. Garnissez-là des remèdes pour petits bobos classiques : désinfectant, pansements, traitement pour les maux de tête et de ventre…Les petits plus utiles : des bouchons d’oreille et un adaptateur.

Je rapporte…

Il y a l’embarras du choix  parmi  les belles pièces d’artisanat ornées de motifs précolombiens : élégantes vanneries et céramiques de la région de Boyaca, sacs de Santa Marta fabriqués par les Indiens Arhuacos, vêtements brodés ou maroquinerie de Bogota, ponchos de Villa de Leyva… Autre spécialité : les instruments de musique. Une guitare de Cundimarca ou un tambour de la région pacifique ravira un ami mélomane. Et pour une nièce malicieuse, pourquoi pas un masque de carnaval en papier mâché ?

Les bijoux artisanaux (en or, corail ou nacre) font aussi de très beaux cadeaux. Mais la reine colombienne, c’est bien l’émeraude, réputée pour être parmi les plus belles au monde ! Si votre budget vous l’autorise, choisissez-là avec précaution ou faites-vous aider d’un expert. L’intensité de la couleur est le premier critère à prendre en compte. Les inclusions ne sont pas gênantes (tant que la pierre ne risque pas de casser). Dans tous les cas, préparez-vous à négocier ! Les mines se trouvent principalement du côté de Boyaca, mais c’est à Bogota et Carthagène que l’on trouve la majorité des joailleries.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.