San Agustin

07/01/2018

Sur 50 km2 sont réparties plus de 500 statues, érigées par une civilisation préhispanique mystérieuse. Disparu plusieurs siècles avant l’arrivée des Européens sur le territoire et n’ayant laissé aucune trace écrite, le peuple de San Agustin déroute encore les chercheurs. Mais l’héritage qu’il a laissé derrière lui est d’une richesse archéologique telle qu’il mérite sans conteste le détour.

Pour découvrir ce témoignage du passé, plusieurs options s’offrent à vous. À pied, vous découvrirez la partie du parc située juste à l’extérieur de la ville, avec son musée et ses mesitas, des tombes imposantes gardées par des statues anthropomorphes. À cheval, galopez sur les plateaux qui s’élèvent de chaque côté du canyon creusé par le fleuve Magdalena. En jeep enfin, vous accéderez aux zones les plus reculées du parc et profiterez de certaines beautés naturelles de la région, comme la 3e plus haute cascade d’Amérique du Sud. Pour poursuivre avec les sensations fortes, pourquoi ne pas s’élancer en rafting sur le Magdalena ? Ses eaux écumeuses vous offriront une autre perspective sur la région.

Quant à ceux qui voyagent principalement avec leurs papilles, ils se réjouiront de croquer dans quelques juteux fruits locaux (mangue, maracuja ou pitaya).

Retour haut