Désert de la Tatacoa

09/01/2018

Trois univers se déploient ici, plus spectaculaires les uns que les autres. À Los Hoyos, le désert gris, la terre anthracite dessine des silhouettes fantomatiques et inquiétantes, telles des âmes spectrales figées à jamais sous le soleil implacable. L’atmosphère change du tout au tout dans le secteur du Cuzco où se découpe un impressionnant canyon d’un intense rouge cuivré. De crête en ravin, le désert semble inventer mille et une nuances d’ocre, éraflées ça et là par une tâche verte, jaune ou bleue de la taille d’une tête d’épingle… Il faut plisser les yeux et déjouer les ondulations des mirages pour élucider ce mystère : ce ne sont que quelques oiseaux bigarrés qui coiffent les cactus.

Enfin, levez le nez à la nuit tombée et laissez-vous ravir par la troisième dimension de ce lieu unique : d’une clarté sans pareil, le ciel révèle ses merveilles. Qu’il semble ardu soudain d’identifier une banale constellation, tant le firmament est ici inondé d’étoiles ! Mais quoi de plus rafraîchissant, après la chaleur accablante du jour, qu’une pluie de météorites striant l’horizon de lumière ?

Retour haut