10/01/2018

Épicentre de la vie culturelle locale, le quartier de La Candelaria attire les voyageurs pour ses rues pavées, ses restaurants et ses bars… Une animation perpétuelle qui ricoche sur les façades des églises et des bâtisses vieilles de trois siècles et qui se déploie autour de la Plaza de Bolivar.Cette dernière, entourée de bâtiments gouvernementaux, musées et autres monuments distingués, voit les hommes en costume presser le pas au milieu des vendeurs ambulants et des nuées de pigeons.

Pour en revenir aux musées, rendez-vous à celui de l’Or, non loin de là. Vous y découvrirez le travail des métaux, ainsi que les croyances et traditions des civilisations précolombiennes. Préparez vos lunettes de soleil : éblouissement garanti ! À voir aussi, le musée de l’histoire de la police (où sont rassemblés de nombreux objets liés aux barons de la drogue, en particulier le fameux Pablo Escobar) et le musée Botero (consacré à cet immense artiste colombien, mais on peut également y admirer des œuvres de Dali ou Picasso).

Bogota est sans conteste une ville de culture, mais c’est également une ville de plein air et de détente, avec ses nombreux parcs, ses rues fermées à la circulation le dimanche matin (idéal pour une balade à vélo) et son incontournable Cerro Montserrate. Une ville où, si l’on sait la prendre, il fait bon vivre.

Retour haut