À gouter, siroter…

07/01/2018

À boire…

Softs : Dans les régions tropicales, les jus de fruits frais sont un véritable délice ! Testez notamment le jus de tamarin, rafraîchissant à souhait. Et pour faire pétiller votre repas, goûtez l’un des nombreux sodas locaux aux parfums divers et variés.

Boissons chaudes : Le café est LA boisson colombienne par excellence. On peut en déguster absolument partout, avec généralement une bonne dose de sucre, noir (tinto) ou avec un nuage de lait (pintado). Pour un peu plus de douceur, demandez un chocolate Santafereño, un chocolat chaud à faire fondre les glaciers !

Boissons alcoolisées : On trouve quelques bières colombiennes, notamment l’Aguila, la plus populaire. Spécialité de Medellin, l’aguardiente coule à flots chez la classe moyenne colombienne, tout comme le rhum sur la côte caraïbe. Dans ce rayon, le Viejo de Caldas et le Tres Esquinas sont les plus réputés. Dans les Andes, partagez une chicha (alcool de maïs fermenté) avec les Indiens.

À manger…

La cuisine colombienne est riche et variée. Elle se décline selon les régions, en fonction du climat. Le blé, le maïs et les pommes de terre composent l’alimentation de base dans les zones froides, tandis que les zones chaudes jouissent de juteux fruits tropicaux et d’agrumes. En règle général, un repas traditionnel se compose de riz ou de pommes de terre accompagné de haricots rouges et d’un morceau de viande (bœuf ou poulet, poisson sur les côtes).

Plats : Parmi les spécialités, on compte l’ajiaco, une soupe typique de Bogota, préparée à partir de poulet, de maïs, de pommes de terre et d’herbe aromatique locale. Typique de la cuisine d’Antioquia, la bandeja paisa est un plat roboratif composé de viande hachée, de riz, d’œuf, de chorizo, d’avocat, de haricots noirs et de bananes plantains. Véritable plat national, la recette du tamal (papillote amérindienne) remonterait à plus de 5000 ans ! Enfin, impossible de faire l’impasse sur les empanadas (chaussons farcis à la viande, au fromage, aux légumes, etc.) et leurs infinies déclinaisons !

Desserts : En dehors d’un arc-en-ciel de fruits plus savoureux les uns que les autres, on trouve au rayon sucré quelques spécialités. Dans la veine des traditionnels flans colombiens, laissez-vous tenter par un postre de natas, un gâteau à la crème de lait délicieusement fondant. Goûtez également au mantecada, à base de farine de maïs et parfumé à la vanille.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.