Quand partir en Chine ?

22/09/2016

le climat en Chine

Ne vous attendez pas à un climat uniforme. Dans cet immense pays aux reliefs et conditions météorologiques parfois extrêmes, chaque destination a son climat.

Pour visiter la Chine du nord au sud, mieux vaut privilégier le printemps et l'automne. Si les températures sont plutôt douces au nord (entre 10 et 18 °C), elles augmentent au sud du Yangzi (de 20 à 35 °C), mais partout les pluies sont rares alors qu'elles s'accentuent en été, souvent couvert, chaud et humide (entre 25 et 40 °C du nord au sud). Le Sud (Yunnan, Guizhou, Guangxi avec Guilin) est plus arrosé que le Nord. Au nord comme au sud, les régions d'altitude s'englacent en hiver. Rigoureuse au nord (+5 °C max.), la saison s'adoucit en descendant vers le sud (maximum 10 °C à Shanghai pour 15 à 25 °C à Hong Kong).

Pékin : le meilleur moment est sans doute l'automne (septembre-octobre) ou, mai sous le vent. L'hiver très froid connaît peu de précipitations.

Datong, Pingyao : septembre et mai sont agréables, l'été pouvant être chaud hormis dans les montagnes de Wutai Shan qu'il faut éviter d'octobre à mars, les routes étant souvent impraticables et le climat glacial.

Xi'an (Shanxi) : septembre et octobre ou même décembre. En avril et mai, les randonnées à Hua Shan seront agréables.

Shanghai, Suzhou, Tongli, Luzhi, Hangzhou : le printemps point trop pluvieux est envisageable et les jardins fleuris, octobre étant idéal pour éviter les précipitations et les grandes chaleurs. Les hivers sont humides et froids.

Huangshan (Anhui) : de belles journées en septembre et en octobre pour les randonnées, d'avril à juin la brume couvre le plus souvent le sommet (pensez à vous couvrir). Le printemps plus changeant est toutefois la saison de la floraison du colza.

Guilin (Guangxi) : au printemps sans doute pour la végétation printanière luxuriante et septembre-octobre. Mi-avril à mi-juin pour admirer les rizières inondées ; juillet à septembre pour les camaïeux verdoyants des pousses, septembre à mi-octobre pour assister aux récoltes.

Yunnan : Kunming est une fournaise en été, privilégiez les treks en altitude.

Sichuan : à la fin du printemps (mars à mai) et à l'automne pour la visite des parcs nationaux.

Hong Kong et Macao : de mai à septembre, sortez l'imperméable, les précipitations atteignent leur maximum ! Les fins d'automne et d'hiver sont agréables.

les points forts de chaque saison

au printemps

Admirer les monastères du Wutai Shan, montagne sacrée pour les bouddhistes ; grimper au 118e étage de la Shanghai Tower, haute de 632 m pour jouir d’un panorama unique ; voir la région du mont Huangshan se couvrir d’or à l’occasion de la floraison du colza ; courir le marathon de la Grande Muraille ; participer à la capture de feux d’artifice dans le Hunan, un sport traditionnel pluri centenaire. 

en été

Saluer les pandas des réserves de Chengdu ; arpenter la mystérieuse forêt de pierres de Kunming ; visiter le « pays du dragon » avec ses petits empereurs, le surnom des enfants en Chine ; craquer pour les gâteaux de haricots rouges, que les Chinois du Sud conservent au réfrigérateur pour s’en régaler quand il fait chaud ; assister à une course de chevaux à l’hippodrome de Happy Valley, à Hong Kong.

en automne

À Pékin, découvrir les hutongs à vélo ; photographier le jardin du Maître des Filets revêtu de somptueuses couleurs automnales ; à Tongli, prendre le dernier bateau pour l’îlot Luoxing et y admirer le coucher du soleil ; saluer les paysans dans les rizières de Guilin ; voir la vie en or et céladon dans le parc Jiuzhaigou, le Yellowstown du Sichuan ; partager la frénésie des Chinois durant la Golden Week, la semaine de vacances initiée par la fête nationale.

en hiver

Rencontrer un greeter à Xi’an ; derrière les façades clinquantes des casinos, deviner la Macao d’antan dans ses temples et vieilles demeures coloniales ; pêcher sous la glace du lac Houhai au nord de la Cité Interdite à Pékin ; s’essayer aux remèdes traditionnels et comme les Chinois du Nord, croquer du radis blanc aux premiers picotements de gorge ; après le départ des familles, savourer les grandes villes sans les embouteillages.

notre agenda en Chine

Nouvel An chinois : Ce rendez-vous familial est célébré autour d’un repas de raviolis et de dons d’argent (hongbao). La semaine suivante (semaine de congés nationaux appelée « semaine d’or du festival de printemps »), dans les rues et les temples décorés, on assiste à de nombreux défilés, feux d’artifice et kermesses.

Fête des lanternes : Dans la vieille ville de Pingyao (Shanxi), cette célébration du 15e jour du 1er lunaire nous ramène des siècles en arrière.

Foire de la Troisième Lune : Le 3e mois lunaire (mars-avril), la communauté bai est réunie à Dali.

Festival international du film de Hong Kong : Fondé en 1976, c’est le premier festival du genre en Asie. Des centaines de films attirent près de 600 000 personnes chaque année (mars et avril).

Fête des fantômes : Le 4e mois lunaire (avril-mai), elle réunit les Yao et Zhuang de la province du Guangxi et c’est l’occasion de découvrir la gastronomie, les rituels et costumes des villageois.

Courses équestres de Shangri-la : Réputées pour accueillir nombre de groupes musicaux et folkloriques et pour la dégustation de spécialités locales, elles se tiennent durant la seconde quinzaine de juin.

Fête du linge qui sèche : Cette fête des Yao du Guangxi a lieu le 6e mois lunaire (juin-juillet).

Fête des Torches : Elle est célébrée le 24e jour du 6e moi lunaire (juin-juillet) par les Bai et les Yi. Pour l’occasion, tout le monde défile en costume traditionnel et torche à la main. Ce grand moment du calendrier folklorique évoque un épisode de la légende du royaume de Nanzhao et célèbre le courage d’une femme s’immolant pour échapper aux convoitises du roi.

Fête de la Mi-Automne : Gâteaux de lune et autres délices accompagnent l’observation de l’astre nocturne le 15e jour du 8e mois lunaire (août-septembre) où à nouveau les lanternes sortent des placards pour embellir les rues.

Fête nationale : Le 1er octobre marque la naissance de la République populaire en 1949. Les rassemblements les plus spectaculaires ont lieu à Pékin sur la place Tian’anmen. Des flots de voyageurs envahissent les lieux touristiques et en particulier les hauts lieux de l’histoire communiste.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.