Nos petits secrets dans le nord de la Chine

03/10/2016

vivre dans une maison à cour carrée

Depuis toujours, les villes chinoises sont soigneusement urbanisées. Les plans prévoient de grandes voies d’accès encadrant des quartiers dont les ruelles sont nommées hutong bordées seulement de murs, de portes et aucune fenêtre. Cette configuration est propre aux maisons à cour carrée (siheyuan). Apparues au XIIIe siècle, ces dernières s’organisent autour d’une ou plusieurs cours faisant office de jardin distribuant les pièces de vie et seul espace ouvert de la maison. Elles constituent souvent des havres de paix et d’harmonie où s’exprime la tradition du feng shui.

prendre un verre sur les bords du lac Beihai (Pékin)

Ce vaste plan d’eau surnommé le lac de Derrière (Beihai) est particulièrement prisé des Pékinois été comme hiver. Sur ses rives paisibles, la vie prend une tonalité plus douce appréciée des anciens, des calligraphes et des amoureux. Les lieux étaient autrefois le centre de Pékin avant que ne s’élève la Cité interdite. Ils restent imprégnés d’une certaine noblesse. Temples, Bouddha surmontant l’île de Jade, mur des Neuf dragons l’imprègnent de spiritualité. Une atmosphère plus festive marque les abords où il fait bon se restaurer ou prendre un verre.

se balader dans la rue des Antiquaires

L’éden des calligraphes, peintres et étudiants pékinois se trouve à quelques pas de la Cité interdite et de la place Tian’anmen. Dans la rue Liulichang surnommée la rue des Antiquaires, des magasins dont quelques-uns remontent à la période Qing, proposent des fournitures de qualité. Livres anciens, éditeurs, maisons de thé perpétuent l’esprit intellectuel du quartier et cohabitent avec des boutiques de bazar. Dans les rues perpendiculaires, on peut goûter à la vie traditionnelle pékinoise et déguster de savoureux en-cas. Il est conseillé de s’y promener avant 18 h, les boutiques baissant le rideau de bonne heure, mais après la sortie des bureaux.

souffler au parc Ritan

Pékin dispose de quatre parcs impériaux placés aux quatre points cardinaux, dont le temple du Ciel, le temple de la Terre et celui du Soleil (Ritan). Cerné aujourd’hui par le quartier des affaires, il constitue un îlot de verdure bienvenu. Les arbres majestueux couvrent une petite colline depuis laquelle on bénéficie d’un beau panorama. Les Pékinois ont l’habitude de s’y retrouver pour chanter, danser, jouer au ping-pong et se détendre après le labeur.

Retour haut