Nos petits secrets à Shanghai et alentour

28/09/2016

s’initier à l’art contemporain chinois au M50

Sur les berges de la rivière Suzhou, la friche industrielle de Moganshan lu (M50) est investie en 2001 par l’artiste Xue Song suivi l’année suivante par plusieurs créateurs et le galeriste Lorenz Helbling (ShanghART). Depuis, le M50 s’affirme comme la référence en matière d’art contemporain chinois et international underground. Si les façades font la part belle au street art, les galeries telles que Dingyi, Biyi, Aike-Dellarco font preuve de choix rigoureux. Si la part des ateliers collectifs tend à se réduire au profit des galeries, il est toujours possible ici de découvrir des artistes provinciaux talentueux.

dormir dans un B&B

L’ancienne concession française était autrefois le repaire des baroudeurs, spéculateurs, écrivains et voyageurs. C’est aujourd’hui un quartier assagi, pourvu de beaux immeubles résidentiels de style Art déco. Du centre commercial réputé de Xintiandi où se sont installés des chefs réputés, aux longtang de Tianzifang, il ne manque pas de variété. Pour profiter de son atmosphère, l’option B&B présente de nombreux avantages et notamment celui d’être parfaitement accueilli dans un immeuble de belle facture d’inspiration européenne.

remonter le temps dans une vieille pharmacie

À Hangzhou, une institution d’un genre particulier attire les patients de toute la Chine. La pharmacie Huqingyutang produit encore des remèdes selon les méthodes de la médecine traditionnelle chinoise. Un musée retrace son histoire, met en avant les médecins qui assurèrent sa renommée et les ingrédients insolites pour les Européens. Des consultations sont pratiquées dans l’enceinte de la pharmacie et les médicaments fabriqués sur place. Cette médecine dite holistique intègre la pharmacopée, le massage et la diététique à laquelle il est possible de s’initier en se restaurant sur place.

se faire faire une manucure

Le Nail Art est né au Japon mais il fait fureur en Chine et en particulier à Shanghai. Les officines sont nombreuses et de tous les genres : chez le plus prisé des créateurs formé dans l’Empire du Soleil levant comme chez la manucure de quartier, la beauté passe par des ongles parfaits. À proximité de la grande rue de Nanjing, à la station de métro People Square (sortie 11 et 12), les salons sont pléthore. Comptez 120 RMB pour une manucure-pédicure puis 5 à 10 RMB par ongle pour les décors. Négociez le prix s’il vous semble trop élevé avant de vous prêter à l’exercice.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.