Géographie et environnement

06/09/2016

géographie

Au troisième rang mondial par la superficie, la Chine se classe après la Russie et le Canada. Sa limite continentale s’étire sur 5 000 km et du nord au sud sur 5 500 km quand ses frontières terrestres atteignent 32 000 kilomètres et 18 000 sur les côtes. Ses voisins sont au nombre de 14 : Vietnam, Laos, Myanmar, Inde, Népal, Bhoutan, Pakistan, Afghanistan, Tadjikistan, Kirghizistan, Kazakhstan, Russie, Mongolie et Corée du Nord.

Les 2/3 du pays sont marqués par les reliefs montagneux et se situent à plus de 1 000 mètres d’altitude. Six grands ensembles se dégagent d’ouest en est, du nord au sud :

À l’ouest, le Tibet englobe les plus hauts sommets de la chaîne himalayenne (4 000 à 8 000 m) et de vastes zones de steppes alpines. Au nord-ouest, le Xinjiang aux montagnes escarpées inclut les déserts du Tarim et de Dzoungarie.

Le désert de Gobi, les steppes de Mongolie-Intérieure et du Qinghai, les plateaux du Gansu et du Ningxia, domaines des steppes et des prairies, les plateaux du Gansu, Shanxi et du Shaanxi forment une transition continentale au nord avec les premières plaines.

À l’ouest, les plateaux calcaires du Guangxi, du Yunnan et le bassin du Sichuan. Une immense zone de plaine leur succède de la Mandchourie au nord jusqu´au Guangdong au sud. Elle inclut la plaine de loess du Fleuve Jaune (Huang He), les basses plaines du Yang Tse et au sud du Xi Jiang.

Les grands fleuves (Huang He ou Fleuve jaune, 5 464 kilomètres et le Yangzi Jiang ou Yangzi Jiang, Fleuve bleu, 6 300 kilomètres) issus de l’Himalaya constituent une inépuisable richesse pour l’agriculture et le développement. Le réseau compte environ 5 000 fleuves et rivières.

faune et flore

L’un des pays les plus riches au monde en espèces d’animaux sauvages ne conserve pourtant peu de représentants. Plus de 2 000 espèces de vertébrés terrestres (soit 9,8 % du total des espèces connues dans le monde), dont 1 189 oiseaux, 500 mammifères, 210 amphibiens et 320 reptiles. Le panda géant (1 800 individus recensés), le rhinopithèque, le tigre de la Chine du Sud, l'ibis à crête rouge, la grue à couronne rouge, le faisan de Mandchourie, le dauphin aux nageoires blanches et l'alligator du Yangzi Jiang ne vivent qu’en Chine.

Les ressources végétales sont à l’avenant : quelque 30 000 espèces de plantes ligneuses capables de survivre dans des conditions climatiques extrêmes dans les steppes et prairies d’altitude. Si la forêt ne représente que 13 % du territoire, elle comprend 2 800 arbres de haute futaie et parmi eux le metasequoia glyptostroboides (conifère à feuilles caduques), découvert en 1943 classé parmi les végétaux les plus anciens et les plus rares de la planète ou le pseudolarix amabilis ou mélèze de Chine des régions montagneuses du bassin du Yangzi Jiang. Du nord au sud, la forêt de conifères de la zone glaciale tempérée est remplacée par la forêt caducifoliée sous un climat plus tempéré. La forêt subtropicale domine partout ailleurs. Forêts de mousson, dense humide et de mangrove s’éparpillent dans le sud.

environnement

Préoccupante, la situation de l’environnement l’est certainement, jusqu’à freiner, peut-être l’impressionnante croissance chinoise. Le coût de la dégradation de l’environnement représentait en 2011 3 % du PIB ! (source Figaro, 2011).

Certaines zones industrielles et urbaines sont dramatiquement polluées, les émanations de poussières par les centrales thermiques à charbon constituent un enjeu majeur pour la qualité de l’air (40 fois le niveau préconisé par l’OMS) et 30 000 enfants disparaissent chaque année pour avoir consommé des eaux contaminées ; 300 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. La réduction de la surface cultivable constitue un autre défi. Les problèmes écologiques sont à l’origine des dernières manifestations populaires. Des villages entiers sont décimés par le rejet de déchets toxiques.

Des avancées sont à prévoir, énoncées par le gouvernement dont l’objectif est de réduire la part des énergies fossiles dans la croissance du pays et la limitation de la production d’acier et de charbon. Elle est ainsi devenue la première productrice d’énergie solaire et éolienne.

Initiatives privées, des éco-citées apparaissent et s’organisent autour d’une agriculture plus respectueuse. La reforestation est en marche ainsi que la production de voitures électriques.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.