San Pedro de Atacama

14/01/2018

Aux portes du désert le plus aride de la planète, San Pedro de Atacama semble perpétuellement couvert d’une fine couche de poussière ocre. Avec ses rues droites et ses maisons d’abobe nichées aux pieds de la cordillère des Andes, le petit village de carte postale déborde de charme. Mais si son ambiance détendue a de quoi séduire, c’est une tout autre atmosphère qui attire les nombreux visiteurs dans la région. Une atmosphère chargée de quartz et de cuivre, une atmosphère lunaire qui assèche la gorge et fait plisser les yeux. Une atmosphère qui semble d’un autre monde… Celle du mythique désert d’Atacama. Aussi hostile que splendide, ce dernier ne manque pas de merveilles : étendues de sel immaculées, formations rocheuses rougeoyantes, lagunes hypnotiques où se reflètent les silhouettes perchées des flamants roses…

Immanquable en ces terres pelées, la Cordillera de la Sal (la Cordillère de Sel) et ses formes étranges sculptées par les intempéries. Là, on trouve un amphithéâtre entouré de dunes, un paysage irréel : la vallée de la Lune. Trébuchant dans le sable gris qui se dérobe sous vos pieds, grimpez au sommet de la Duna Mayor et admirez la vue sur les plissés géologiques des environs. Dans une autre vallée, celle de la Mort, les gorges de roche rouge imposent le respect.Tout aussi incontournables, les geysers du Tatio. À 4300 m d’altitude s’élèvent contre le ciel d’un bleu profond des colonnes de vapeur. L’eau brûlante qui s’échappe des terres se transforme en vapeur au contact de l’air froid. Par endroits, des bassins se sont formés dans lesquels on peut se baigner !

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.