Peuples et institutions

20/12/2017

politique

Le Chili est une république présidentielle. Le président est élu pour un mandat de 4 ans, mais ne peut prétendre à un second mandat successif. Il nomme les membres du gouvernement. Deux chambres exercent ensemble le pouvoir législatif et composent le Congrès national (parlement) : le Sénat (38 membres élus pour 8 ans) et la Chambre des députés (120 membres élus pour 4 ans). La Cour suprême est la plus haute instance du pouvoir judiciaire.

économie

Croissance : 1,6 % (2016, Banque mondiale)

Taux de chômage : 6,4 % (2016, France Diplomatie)

Taux d’inflation : 3,8 % (2016, Banque mondiale)

Principaux clients : Chine, États-Unis, Japon

Points forts : Ressources minières (1er producteur de cuivre), agricoles, piscicoles et sylvicoles

Le Chili est aujourd’hui l’une des économies les plus dynamiques du continent sud-américain, la quatrième derrière le Brésil, l’Argentine et la Colombie. Le pays connaît en effet une forte croissance depuis une vingtaine d’années : +4,5 % en moyenne entre 2001 et 2013. On note cependant un ralentissement depuis 2014 suite à la correction des cours du cuivre (centrale dans l’économie chilienne) et une anticipation du ralentissement de la croissance chinoise (principal client du pays), ainsi qu’une baisse de la consommation intérieure.

Le Chili est membre de l’OCDE depuis janvier 2010 et mène une politique économique de libéralisation et d’ouverture sur l’extérieur. En témoignent les nombreux accords de libre-échange conclus avec une soixantaine de pays qui assoient sa position commerciale sur le continent.

La dépendance énergétique du pays aux importations constitue la principale faiblesse de l’économie chilienne.

peuples

La population chilienne est très métissée et, selon les sources, sa répartition ethnique peut grandement varier. D’après un sondage de 2011, 59 % de la population se considèrent comme blancs (d’origine européenne). Le pays a en effet connu des vagues d’immigration venues d’Europe (Espagne, Allemagne, Italie, Irlande et France notamment). D’autre part, 25 % de la population se décrivent comme mestizos (métis issus d’unions entre Européens et Indiens) et 8 % comme indigènes (mapuches). On estime également que 5 % de la population seraient d’origine asiatique.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.