Lexique de survie au Chili

26/12/2017

Langue maternelle de 93 % de la population, l’espagnol est la langue officielle du Chili. L’espagnol chilien se singularise par sa prononciation, sa syntaxe et son vocabulaire. On rencontre aussi quelques langues amérindiennes comme le runa simi, le mapuche et l’aymara, ainsi que le rapanui, une langue polynésienne parlée sur l’île de Pâques.

au minimum

Bonjour : Buenos dias (le matin) / Buenas tardes (l’après-midi)

Au revoir : Adios

Comment vas-tu ? : ¿Como esta (usted) ?

Je vais bien : Estoy bien

Oui / Non : Si / No

S’il vous plaît / Merci : Por favor / Gracias

Je m’appelle… : Me llamo…

Veuillez m’excuser : Disculpe

bravo !

L’espagnol chilien est mâtiné d’argot et d’expressions typiques. En voici quelques-unes qui donneront à votre espagnol une petite couleur locale.

Si po : cette contraction de si pues exprime l’accord. C’est un peu notre ouais ou ben oui. On rencontre aussi no po (nan, ben non)

¿Cachai ? : ponctue les fins de phrases comme un tic de langage. Tu vois ? Tu piges ?

Pololo / polola : petit(e)-ami(e), différent de pinche qui est juste un flirt.

Bacán : trop bien, trop cool (s’utilise comme adjectif).

¡Chuta ! : c’est une interjection familière, sans pour autant être grossière ou malpolie. Mince, zut !

épatez vos amis…

… avec ces quelques mots de rapanui ! Aussi forts utiles si vous vous rendez sur l’île de Pâques (bien que vous devriez vous en tirer parfaitement avec l’espagnol).

Bonjour : ‘la orana

Je m’appelle… : Ko ... to'oku 'ingoa

Merci (aussi pour dire Santé ! quand on porte un toast) : Mâuru uru

Je ne comprends pas : Kai angi-angi 'ana au

Excusez-moi : Ko hape 'ā a au

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.