L’île de Pâques

06/01/2018

Peu d’endroits sont autant chargés de mystère et aussi magnétiques que celui-ci. Perdue au milieu de l’océan Pacifique, l’île de Pâques est une des terres habitées les plus isolées du monde, à 3700 km des côtes chiliennes… Elle a surgi des eaux suite aux éruptions de trois volcans aujourd’hui éteints et situés à chaque pointe de son territoire triangulaire. De cette naissance aux airs de légende, elle doit ses côtes rocheuses et accidentées. La majorité de ses 4500 habitants se rassemble à Hanga Roa, le village principal, au sud-ouest. La totalité de l’île est classée monument historique. Elle appartient au Patrimoine culturel de l’humanité depuis 1995. Il y fait doux toute l’année (autour de 20 °C).

Si Rapa Nui figure sur la bucket list de tout grand voyageur qui se respecte, c’est sans aucun doute pour ses célèbres Moais, ces statues monumentales en basalte. On n’en compte pas moins de 887, inachevés dans le cratère même du volcan, ou dressés, imperturbables, le long du littoral, le dos tourné à l’océan. Rendez leur visite à Ahu Tongariki, le plus grand centre cérémoniel, à Ahu Nau Nau, où ils ont été le mieux conservés, ou encore à Ahu Akivi, le seul site où leurs silhouettes titanesques font face au Pacifique.

Retour haut