Autour du Pico De Antonia (Santiago)

23/12/2013

L’île de Santiago, la plus grande du Cap-Vert, possède des paysages très représentatifs de l’archipel : plages de rêve et vallées profondes taillées dans les reliefs volcaniques où se déploient forêts et cultures. Sur les pentes du Pico de Antonia culminant à 1 394 mètres, le centre de l’île révèle une forte identité créole. Dans les villages, la culture traditionnelle ne constitue pas un élément folklorique mais un mode de vie. Au cœur de l’île volcanique, l’entrelacs de vallées et de chaînes élevées donne au paysage toute sa puissance.

Les sommets dépourvus de végétation, les pentes abruptes où s’accrochent de maigres cactées, les quelques rivières au débit inégal, le Cap-Vert n’apparaît pas ici comme une terre hospitalière et pourtant… Il suffira d’entrer dans une ribeira, vallée creusée par les rivières pour découvrir des terres cultivées, des plantations d’arbres fruitiers, de canne à sucre ou l’éclatante couleur des bougainvilliers. Ne manquez pas le jardin botanique de São Jorge dos Orgãos où prospèrent 110 espèces de plantes et la forêt d’eucalyptus du massif de monte Xota.

Le village de Picos suspendu à l’arête d’une montagne est l’un des plus beaux de l’île, protégé par l’immense rocher qui le surplombe, Picos est un modèle de cohérence et d’harmonie. Outre l’alignement des maisons aux façades colorées, l’exubérance des buissons d’arbres à fleurs et quelques dragonniers, l’arbre emblématique du Cap-Vert, le site dispose d’une très belle vue sur la vallée.

La fertilité du plateau d’Assomada ne peut que surprendre après la succession des vallées arides. Il recèle l’essentiel des richesses agricoles du pays. Cultures, élevage, industrie alimentaire occupent toutes les surfaces disponibles. Si un détour s’impose au village des potiers de Fonte Lima, la ville d’Assomada vaut surtout pour son gigantesque marché. 

Le plus Comptoir des Voyages

Ne rien manquer de la région grâce à une excursion guidée.

Nous on adore

Partir randonner dans la région de Sierra Malagueta.

Retour haut