À bouquiner, regarder...

08/12/2013

Pages capverdiennes

Malgré son histoire essentiellement dominée par la culture portugaise et une langue (le créole) en perpétuel renouvellement, la littérature capverdienne connaît une étonnante vitalité. Elle aborde les thèmes qui traduisent les réalités du pays. Une sélection d’œuvres représentatives :

Arquipélago de José Barbosa

Chiquinho de Baltasar Lopes da Silva

Les Victimes du vent d’est de Manuel Lopes

Le Testament de monsieur Napumoceno da Silva Araújo de Germano Almeida

Un Domaine au Cap-Vert de Teixeira de Sousa 

Cinéma

Nha fala de Flora Gomes (2003) est une comédie musicale qui fait découvrir les rues de Mindelo au rythme des chants et des danses. Une belle façon de découvrir visuellement le Cap-Vert avec la bande son qui va avec, signée Manu Dibango.

Le cinéma capverdien est plus que rare, on peut avec de la chance et de la persévérance trouver Ilhéu da Contenda de Leão Lopes, l’adaptation cinématographique du roman Un Domaine au Cap-Vert de Henrique Teixeira de Sousa. 

Retour haut