Lexique de survie au Cambodge

08/08/2014

La langue officielle du Cambodge est le khmer, et appartient au groupe des langues môn-khmères – comprenant notamment le vietnamien.

Dépourvue de déclinaison et de conjugaison, la grammaire est plus complexe qu’elle n’y paraît : la fonction et le sens des mots sont marqués par leur place les uns par rapport aux autres.

L’autre particularité de la langue khmère est qu’elle reflète autant qu’elle participe de la structuration sociale des groupes humains. Selon qu’il s’adresse à une femme ou un homme, un aîné ou un enfant, un prince ou un moine, le locuteur n’utilisera pas les mêmes termes.

AU MINIMUM

Bonjour (le matin) : Arun suor sdei

Bonjour (l’après-midi) : Fiveah suor sdei

Au revoir : Choum reab lea heuy

Excusez-moi : Some tos

Merci : Or koon

Ça va : Soksobbay

BRAVO !

Indiquez la direction à votre chauffeur de tuk-tuk parmi les temples d’Angkor.

À droite : Kaing sadam

À gauche : Kaing tchvein

Tout droit : Tarang

Stop : Tchop

Vite : Leun

Lentement : Muoy muoy

ÉPATEZ VOS AMIS

… en retenant les différentes manières de dire « je » selon votre interlocuteur.

Khnhom : « je » poli ; litt. « Moi, votre serviteur »

Ainh : « je » autoritaire

Yeung : « je » distant

Qnea et Èng : s’adresse à un égal ; litt. « Moi, ton compagnon »

Khnhom-Baat : atteste un rang infé­rieur ; litt. « Moi, votre valet de pied »

Bang : litt. « Moi, ton ou votre aîné »

Ohn : litt. « Moi, ta chérie »

Kohn : litt. « Moi, votre enfant »

Maak’ : litt. « Moi, votre maman »

Miing : litt. « Moi, votre tante »

Pou : litt. « Moi, votre oncle »

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.