Le Cambodge en 21 dates

03/08/2014

Ier siècle

L’État môn du Fou-nan s’implante et perdure dans le delta du Mékong. 

VIe siècle

Les rois du Tchen-la, berceau de la culture khmère, assujettissent le Fou-nan. 

802

Un prince duTchen-la d’Eau se proclame roi sous le nom de Jayavarman II et restaure le culte du « dieu-roi ». 

889-900

Règne de Jayavarman qui fonde sa capitale Yasodharapura, appelée à devenir la première Angkor, autour du Phnom Bakheng. 

967

Édification du temple de Banteay Srei sous le règne de Rajendravarman. 

1113-1150

Règne de Suryavarman II, qui fait construire le temple d’Angkor Vat, dédié à Vichnou. 

1181-1218

Dernière grande campagne de travaux à Angkor avec l’élaboration par Jayavarman VII du Bayon et d’Angkor Thom. 

XIII-XVIII siècles

L’empire khmer subit de nombreuses attaques des empires concurrents dont le très puissant royaume de Siam. Udong devient la capitale, dépeuplant Angkor. 

1862

Début du protectorat français. Quatre ans plus tard, le siège du gouvernement est installé à Phnom Penh. 

1904

Mort du roi Norodom Ier et règne de Sisowath. 

1941

Invasion des Thaïlandais et des Japonais. Le protectorat français est maintenu. Couronnement de Norodom Sihanouk. 

1954

La France se retire du Cambodge. 

1965-1969

Guerre du Vietnam, insurrection des Khmers rouges. Années tragiques et décisives. 

1970-1979

Le Cambodge est livré à la gouvernance brutale de Lon Nol puis à celle des Khmers rouges. Le bilan est extrêmement douloureux. 

1978-1991

Troisième conflit indochinois et affrontements inter-cambodgiens. 

1991

Sihanouk s’installe à Phnom Penh. Les premières élections générales ont lieu en 1993. 

2004

Norodom Sihamoni est intronisé roi du Cambodge. 

2005

L’ONU soutient la création d’un tribunal chargé de juger les Khmers rouges. 

2008-2011

Le temple Preah Vihear est revendiqué par la Thaïlande. Les affrontements perdurent. 

2009

Le premier procès d’un ex-dirigeant khmer rouge, Kaing Guek Eav, dit « Douch », maître d’œuvre du centre pénitentiaire S21, s’ouvre le 17 février. 

2013

L’Image manquante, du réalisateur franco-cambodgien Rithy Panh remporte le prix « Un certain regard » au festival de Cannes. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.