Comment se déplacer au Cambodge ?

15/08/2014

BUS

Un bon moyen pour passer d’une ville à l’autre dans de bonnes conditions. Relativement sûrs et confortables, ils sont plutôt ponctuels. Plusieurs compagnies ont des liaisons avec le Vietnam et la Thaïlande.

TRAIN

Les deux lignes ferroviaires (Phnom Penh-Poïpet et Phnom Penh-Sihanoukville) ont beaucoup souffert de la guerre et du démantèlement partiel des voies par les Khmers rouges. Le réseau devrait à terme être rénové mais d’ici là, optez pour d’autres moyens de transport.

Si vous passez par Battambang, vous serez peut-être tenté par le bamboo train, appelé norry par les Cambodgiens. Il s’agit en fait d’une simple plateforme de bois et bambou propulsée sur le chemin de fer local au moyen de moteurs à bateau reconvertis. Il permet le déplacement de biens et de personnes sur de courtes distances et peut transporter des voyageurs. Le bamboo train tend à devenir assez touristique mais n’en demeure pas moins une expérience intéressante.

TUK-TUK ET MOTO DOP

Les tuk-tuks du Cambodge diffèrent de ceux croisés en Inde : il s’agit d’une moto tractant une remorque aménagée pouvant accueillir jusque 6 passagers. Ils sont très pratiques pour circuler de temple en temple à Siem Reap. En ville, le moto dop (moto- taxi) est le moyen de transport idéal pour des petits trajets.

Ayez toujours un plan de la ville sur vous. Vous pourrez ainsi indiquer votre destination au chauffeur. Prenez un repère facile – un temple, un centre commercial... – car les conducteurs de tuk-tuk et de moto dop n’ont pas une connaissance exhaustive de leur ville. N’hésitez pas à les guider si vous connaissez un peu les lieux. Négociez au préalable le prix de votre course en indiquant le prix qui vous semble le plus juste (en fonction du nombre de passagers transportés, de la distance à parcourir...) et en gardant le sourire. 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.