À goûter, siroter...

07/08/2014

SANTÉ !

Softs : Ne dérogez pas à la règle : pas d’eau, sauf minérale provenant d’une bouteille capsulée, et pas de glaçons dans vos boissons. De même, vous éviterez les jus de fruits pressés et les fruit shakes (fruits mixés, lait de coco et glace pilée) en dehors des lieux à l’hygiène irréprochable (ce qui est dommage certes, certains fruits étant ici délicieux). Consommé principalement le matin, le jus de soja se décline en deux couleurs, blanc (nature) ou vert (sucré).

Le café provient en général de la province du Ratanakiri. Il peut être bu chaud et additionné de lait concentré sucré ou glacé. Importés, les thés les plus répandus sont le thé noir et le thé au jasmin. Très rafraîchissant, mais très sucré, le thé glacé au citron vert est aussi très apprécié par les Cambodgiens.

Boissons alcoolisées : Les cervalobélophiles (ou collectionneurs des étiquettes ornant les bouteilles de bières) seront comblés avec la bière cambodgienne Angkor (5 %), fruitée et rafraîchissante, dont l’étiquette arbore les 3 tours principales d’Angkor Wat. Dans les campagnes, les marques de bières les plus populaires sont la Klang (6 %) et la Black Panther (8 %). Si vous souhaitez déguster les alcools locaux : vin de palme et de riz (sraa en khmer) sont les plus courants.

À TABLE !

Traversée par de multiples influences (asiatiques, indienne, française), la cuisine cambodgienne compose quantité de déclinaisons à partir des préparations classiques de l’Asie du Sud-Est : soupes et riz agrémenté de légumes, d’herbes et d’épices.

Les plats : Consistant et parfumé, le nom banh chok, ou nouilles khmères, est le petit déjeuner traditionnel des campagnes. Ces nouilles de riz surmontées d’un curry de poisson sont accompagnées de haricots, concombres, fleurs de bananier… Plat national, l’amok est une mousse de viande ou de poisson au lait de coco et à la pâte de curry, que sublime le slok ngor, la feuille du noni. Plutôt réservé aux grandes occasions et adouci par le lait de coco, le curry khmer est moins épicé que celui de son voisin thaïlandais et peut être à la viande, aux œufs ou végétarien. Il est parfois servi avec du pain, héritage de la présence française au Cambodge.

Les desserts : Rafraîchissant et très prisé des enfants, le cha houy teuk est une gelée d’agar-agar de couleur vive. Toute la gamme des fruits exotiques s’invite à la table des desserts, dont le mangoustan à la chair parfumée ou le durian, dont l’odeur évoque une fuite de gaz dans le métro parisien, mais dont la texture est soyeuse et le goût singulier.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.