Mieux connaître le Brésil

Une immense richesse naturelle

Le Brésil, qui occupe pratiquement la moitié de toute l’Amérique du Sud, est bordé par un océan et ponctué de montagnes moyennes. Dans cette géographie, les immenses plaines sont extrêmement fertiles et d’innombrables ports parsèment l’un des plus importants réseaux fluviaux de la planète. Dense et foisonnante, la forêt constitue un véritable trésor à ciel ouvert et, si les filons d’or sont maintenant épuisés, les fonds marins abritent d’importants gisements de pétrole.

Le pays de l’or blanc

Au fil des siècles, ces incroyables richesses naturelles ont attisé toutes les convoitises, à commencer par celle des Portugais. Ils établirent leur domination au cours du XVIe siècle, bâtissant leur empire sur l’or blanc, le sucre, relayé par l’exploitation de l’or du Minas Geiras et la culture du café. Dans cette histoire épique, pratiquement toutes les populations indiennes et quelque 5 millions d’esclaves furent importés d’Afrique pour travailler dans les plantations de canne à sucre. Le résultat visible aujourd’hui est cette population très métissée, habitée par une puissante vitalité.

Une puissance économique à deux vitesses

Avec autant de ressources naturelles, le Brésil présente une économie dynamique. Si les exportations de matières premières ont baissé, le secteur tertiaire et l’industrie se sont considérablement développés. Les progrès de l’agriculture sont malheureusement liés à la production d’agrocarburants, ce qui n’arrange pas les affaires du réchauffement climatique car des milliers d’hectares de forêt sont remplacés par ces champs. Et si les années Lula ont apporté des améliorations sociales considérables, il reste encore beaucoup à faire pour réduire les inégalités et freiner un développement tous azimuts dont vous lirez les points forts dans la section le Brésil en chiffres.

Des trésors fragiles

Le pays se divise en 5 écosystèmes principaux (jungle, forêt atlantique, terres semi-arides, savane et marais) qui abritent une flore et une faune exceptionnelles d’autant plus époustouflantes que les fleurs odorantes, les insectes délicats (ou pas), les oiseaux chanteurs et les animaux peuvent changer du tout au tout selon la région. Ceci étant, ces merveilles paient un lourd tribut au développement industriel et la préservation de l’environnement est une bataille qui commence à peine au Brésil.

Retour haut