Les chutes d'Iguaçu

Incontournables, les chutes d’Iguaçu n’ont pas usurpé leur réputation. Contrairement aux célèbres chutes canadiennes du Niagara, spectaculaires mais très « urbaines », celles d’Iguaçu sont situées en pleine nature au cœur d’une jungle luxuriante. Bien avant leur découverte par les Occidentaux, elles étaient un lieu sacré pour les indiens Guarani et Caigangues.

Leur nombre et leur débit, puissant quelle que soit la période de l’année, explique cette fascination. À cheval entre le Brésil et l’Argentine, elles forment un ensemble de 275 cataractes sur un front de plus de 2 km pouvant atteindre jusqu’à 70 m de haut…

Si les plus grandes chutes, dont la mythique Garganta do Diablo, un flot de 13 000 m3 par seconde qui se déverse à plus de 90 m de haut, se trouvent côté argentin, c’est du Brésil que l’on a les points de vue les plus extraordinaires. Les deux côtés méritent d’être explorés. L’Argentine offre une vision plus « intimiste » des chutes. Ne manquez pas d’emprunter le circuit inférieur. Cette balade de plus d’un kilomètre se fait au plus près de l’eau (prévoir des coupe-vent imperméables, vous serez trempé par les embruns), donnant l’impression de pouvoir toucher les chutes grâce à un ingénieux système de passerelles. Il est également possible de faire une croisière en bateau au pied de certaines chutes ou de les survoler en hélicoptère. Émotion garantie !

Situées au cœur d’un immense parc national, les chutes d’Iguaçu sont entourées de plus de 2 000 espèces de plantes et d’une faune très riche. L’omniprésence de l’eau en fait un paradis… pour les moustiques ! 

Retour haut