L'environnement au Brésil

17/12/2018

Le respect de l’environnement est en passe de devenir l’un des enjeux majeurs du Brésil. La forêt amazonienne a réduit sa surface de près de 20% depuis 1970 pour la seule partie brésilienne. Les raisons sont diverses. Si l’exploitation forestière y joue un rôle crucial, les incendies sont également très fréquents dans cette zone, notamment au Sud. Les régions du sud et du sud-est du Brésil perdent de leur humidité, elles sont donc plus vulnérables au feu. Les zones sèches le deviennent de plus en plus. Le gouvernement a engagé une série de mesures pour enrayer la déforestation sauvage avec l’objectif de réduire le phénomène de 70% à l’horizon 2018. Mais l’agriculture a une grande part de responsabilité dans les problèmes environnementaux du Brésil, notamment la culture intensive du soja qui grignote toujours un peu plus de forêt. Dans ce contexte, un vaste système de protection de la faune et de la flore a été mis en place. Officiellement près de 15% du territoire national bénéficie du statut de zone protégée. Plus de 20 nouveaux parcs nationaux ont été créé depuis 25 ans. Mais leur niveau de protection est inégal. Les expériences les plus abouties sont les “réserves pour le développement durable“. Elles impliquent les populations traditionnelles, dont l'existence est intiment liée à la préservation de l’environnement avec lequel elles vivent en symbiose. Dans ces réserves, l'écotourisme n'est pas seulement une mode éphémère : c'est aussi une question de survie.

Retour haut