08/07/2014

Belém do Para, comme l’appellent les Brésiliens, est une ville de contrastes qui a su conserver son âme. Fondée par les Portugais au début du XVIIe siècle, elle fut pendant deux siècles le port de transit des richesses amazoniennes récoltées par les esclaves africains et amérindiens qui finirent par se révolter. Cacao, vanille, cannelle, peaux d’animaux, etc.

Entre 1870 et 1910, Belém connut sa période la plus faste grâce à l'extraction du caoutchouc. L’électricité, le tramway et le développement urbain permirent à la ville d’accéder à la modernité. De style néoclassique, Art Déco et baroque, de nombreux bâtiments ont été construits à cette époque. Le Teatro da Paz et le Palácio do Governo en sont les plus beaux exemples. Des places publiques ont été aménagées en squares et des manguiers plantés le long des principaux axes, valant à Belém le surnom de Cidade das Mangueiras.

Si la ville s’est considérablement modernisée ces dernières années avec l’apparition de nombreux gratte-ciel et de voies rapides, la Cidade Velha a gardé tout son charme. C’est dans la vieille ville que se trouvent le port avec ses chalutiers colorés, les docks récemment rénovés, de ravissantes églises baroques et des demeures recouvertes d'azulejos.

De nombreux musées sont également dans cette partie de la ville. Ne manquez pas le beau musée d’Art Sacré récemment rouvert et le musée Emilio Goeldi. Ce centre d'étude et de recherche sur la nature amazonienne abrite un vaste jardin botanique au cœur de la ville, très agréable pour se balader. 

Le plus Comptoir des Voyages

Une excursion en canoë sur le Rio Amazonas pour observer les oiseaux au milieu de la jungle.

Nous on adore

Se balader entre les étals du célèbre marché Ver-o-Peso (littéralement Voir le Poids), où l’on trouve plus de 200 fruits tropicaux comestibles.

 

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.