Santa Cruz de la Sierra

05/05/2017

Si vous avez décidé d’y aller mollo avec l’altitude et choisi d’atterrir dans la partie basse de la Bolivie (plutôt qu’à La Paz où le mal aigu des montagnes guette), vous arriverez ici, à Santa Cruz de la Sierra. Et vous ne serez pas déçu ! La plus grande ville du pays (et aussi la plus peuplée) surprend par sa nonchalance et son atmosphère décontractée. L’accueil y est en général chaleureux. Les habitants de Santa Cruz sont réputés pour être ouverts, fêtards et d’un caractère joyeux qui contraste avec l’apparente froideur des Andins. Le centre-ville, relativement petit, se parcourt aisément à pied. Ses rues étroites grouillent d’hommes d’affaires sirotant une chicha (une boisson à base de maïs fermenté). Taxis et charrettes se bousculent aux feux rouges. Les locaux disputent des parties d’échecs sur la Plaza 24 de Septiembre, esplanade luxuriante et cœur battant de la ville. Il n’y a pas grand-chose à faire à Santa Cruz, si ce n’est vous régaler de la gastronomie locale et vous laisser porter par la douceur de vivre qui imprègne l’atmosphère.

Quelques attractions méritent tout de même un coup d’œil ou une visite : la Basilica Menor de San Lorenzo, magnifique, et son musée où l’on peut admirer le plus petit livre au monde (un minuscule volume renfermant le Notre Père en plusieurs langues) ; El parque Arenal, un des emblèmes de la ville ; le Mercado los Pozos, à deux pas, gigantesque bric-à-brac coloré, et, pour les fêtards, le quartier d’Equipetrol où la vie nocturne bat son plein.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.