La cordillère Royale

15/05/2017

Que ce soit à cause de l’altitude, des dénivelés abrupts ou, bien évidemment, de ses paysages sublimes, la cordillère Royale est à couper le souffle ! Il n’y a pas d’autres mots. Comment décrire les sensations — le cœur qui s’emballe, les yeux qui s’agrandissent, le sourire qui étirent les lèvres en dépit des muscles qui râlent et des poumons qui se rebiffent —, comment décrire donc les sensations d’un trek au-dessus des nuages, entouré des meringues glacées qui coiffent les sommets ? Impossible : il faut le vivre.

Cet « Himalaya du Nouveau Monde », la plus longue et haute chaîne de montagnes de Bolivie, égraine plus de dix pics culminants à 6 000 m d’altitude. Des populations très retirées, les Aymaras, y ont trouvé refuge. Ils vivent de l’élevage de lamas, subsistent sans eau courante ni électricité et doivent reconstruire leurs habitations de terre et de paille tous les cinq ans à cause de la rudesse du climat. La cordillère Royale, qui s’étend du village de Sorata aux pieds du Huayna Potosi, c’est un terrain de jeu de 150 km de long pour randonneurs et alpinistes. Les passionnés d’ascension y trouveront des défis à leur mesure. Quant aux débutants, bien encadrés, ils auront aussi l’occasion de tutoyer les glaciers. Pour tous, une bonne condition physique est bien évidemment indispensable.

À l’ouest, les hauts sommets montagneux viennent mourir sur l’Altiplano, tandis que le versant est plonge à basse altitude vers le bassin amazonien. Splendide et sauvage, le massif du Condoriri est l’un des plus beaux de la cordillère Royale. On y croise parfois des viscaches, les marmottes locales, entre le chinchilla et le lièvre. On bivouaque aux abords de lacs de montagnes aux reflets d’azur où le froid mordant fait passer des nuits difficiles. Le manque de sommeil est cependant vite compensé par un ciel d’une pureté exceptionnelle où s’embrase la Voie lactée. Magique ! Et surtout, une fois arrivé au sommet, les joues rougies par l’air vif, le regard fusionnant avec l’horizon, on goûte à un sentiment de plénitude inégalable.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.