À bouquiner, regarder…

20/04/2017

Pages boliviennes

L’Oreille cassée de Hergé (1937). Tintin s’envole pour l’Amérique du Sud à la recherche d’un fétiche volé. Une aventure du célèbre reporter sur fond de guerre du Chaco (qui opposa la Bolivie au Paraguay de 1932 à 1935).

Journal de Bolivie de Ernesto Che Guevara (1968). Le dernier des journaux du Che, trouvé dans son sac à dos après sa mort en 1967. Il y relate onze mois passés à l’implantation de sa guérilla révolutionnaire en Bolivie.

Dans la Montagne d’argent de Anne Sibran (2013). Un récit intrigant qui nous emmène sur les traces d’un mineur à Potosi pour une nuit au cœur de la montagne à tutoyer le diable…

Cordillère Royale. Treks et alpinisme en Bolivie de Anne Bialek et Patrick Espel (2015). Un guide pour découvrir la cordillère Royale soit en trek de plusieurs jours, soit par des voies classiques ou très techniques.

Les Tourments de Rodrigo Hasbun (2016). La saga tragique d’une famille allemande émigrée à La Paz dans les années 1950. Leur histoire se mêle à celle de la Bolivie et de ses révolutionnaires guérilleros.

Regards sur la Bolivie

Wara Wara de José Maria Velasco Maidana (1930). Restauré en 2010, c’est le seul film bolivien du cinéma muet à avoir été préservé. Énorme production pour l’époque, il relate l’histoire d’amour impossible entre Wara Wara, une princesse inca, et Tristan de la Vega, un conquistador espagnol…

Le Sang du condor de Jorge Sanjines (1969). Ce thriller politique déroule un drame vécu par un chef quechua, sa femme et son frère. En dénonçant la campagne de stérilisation menée par le Corps de la paix sur des Indiennes de Kaata à leur insu, le réalisateur opère une critique féroce de l’impérialisme américain.

La Tentation de Potosi de Philippe Crnogorac (2010). Plongée à 4000 m sous terre avec ce documentaire qui enquête sur la disparition d’un mineur d’argent. Celui-ci aurait passé un pacte avec le diable pour devenir riche…

Salt and Fire de Werner Herzog (2016). Un thriller à regarder plus pour les plans du grandiose Salar de Uyuni que pour son intrigue mêlant écologistes, catastrophe environnementale et supervolcan au bord de l’éruption !

Retour haut