27/06/2014

L’ancienne capitale du Myanmar, détrônée en 2005 par Naypyidaw, n’a rien perdu de sa vitalité. Si elle ne connaît pas le développement frénétique des autres capitales de l’Asie du Sud-Est, elle demeure le cœur économique du pays.

Cernée par les eaux croisées du fleuve Yangon et de ses affluents (Hlaing, Pazundaung Creek), Yangon fut d’abord Dagon “la ville à la pagode dorée” avant de voler en 1755 la vedette à Syriam, une ville postée sur l’autre rive de la Hlaing. Les Britanniques la transforment à partir de 1824 en port commercial.

Le cœur battant de Yangon se situe dans le quartier de la Sule Pagoda. Les rues du plan britannique se répartissent autour du monument dont le chedi remonte au xve siècle. Chaque jour, des cohortes de fidèles en font le tour. Le quartier animé et cosmopolite concentre également les sièges sociaux des entreprises et les hôtels de luxe depuis l’abandon du modèle socialiste en 1989. Il y règne une circulation dense où se bousculent les vieux bus “Chevrolet” verts et blancs, les cyclo-pousses et les piétons.

Le centre colonial du xixe siècle exerce un charme puissant en dépit de son état extrêmement décati. Les caravansérails coloniaux en déserrance s’égrènent le long d’allées bordées d’arbres (Strand Road en bord de fleuve, Pansodan Street). Plus au nord, le Bogyoke Aung San est un gigantesque marché couvert de style mauresque. Dans une ambiance électrique, marchands officiels et officieux proposent de tout, des épices au DVD.

Les marchés de plein air éparpillés dans la ville accueillent de surcroit des spectacles de foire, qui constituent encore une tradition dans ce pays. Les communautés se concentrent par quartiers (Chinatown ; Indiantown). Les rues rejoignent les rives du fleuve où vieillissent (mal) les installations industrielles britanniques. On peut y voir la belle pagode Botataung

Le plus Comptoir des Voyages

Partir en compagnie de votre guide pour un tour d'orientation à travers la ville et ses bâtisses coloniales.

Nous on adore

Visiter le musée national consacré aux arts, costumes et objets traditionnels dans le quartier des missions étrangères.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.