Peuples et institutions

07/06/2014

Politique

Le président actuel est Thein Sein. La Birmanie (Myanmar) s’est engagée dans des réformes démocratiques en 2011, date des premières élections générales depuis 20 ans. La libération de prisonniers politiques, les négociations avec les groupes ethniques en rébellion et le dialogue établi avec Aung San Suu Kyi permettent d’espérer un assouplissement de la dictature. Il n’en demeure pas moins que la liberté politique est toujours fortement contrainte. Le pays se trouve face à de nombreux conflits armés avec les minorités ethniques du Nord et de l’Est et des revendications religieuses exprimées par des actes de terrorisme (attentats, émeutes, violences intercommunautaires).

Économie

Croissance : 6,8 %

Taux de chômage : 38 à 40 %

Déficit public : 92 millions de dollars US

Pourvue de ressources minières considérables (pierres précieuses, minerais de fer, d’argent, de plomb, ressources pétrolifères et gazières), la Birmanie est dans le viseur de nombreux pays étrangers. La Chine a d’ores et déjà implanté de grandes entreprises sur le territoire et construit un barrage sur l’Irrawaddy pour alimenter ses régions limitrophes en eau.

Bien qu’elle fasse partie de l’ASEAN (Association of Southeast Asian Nations) depuis 1997, elle n’a pas encore bénéficié de l’intérêt des investisseurs occidentaux rendus prudents par la situation politique. La levée du boycott des investissements américains a permis un rapprochement avec les entreprises US.

Le pays demeure toutefois l’un des plus pauvres de la planète. La répartition des ressources y est particulièrement inégale.

Peuples

Rarement une population n’a rassemblé autant de groupes ethniques. 135 communautés selon le gouvernement cohabiteraient. Les Birmans sont les plus nombreux (les 2/3 de la population) suivis par les Shans, les Arakanais, les Karens, les Môns, les Kachins. Dessinées par la colonisation, les frontières du pays ne reflètent pas les territoires d’origine des ethnies. De fait, certaines d’entre elles sont historiquement réparties entre deux pays. Il en découle de nombreuses tensions et récemment, les conflits interethniques se sont avivés. Les Chinois et les Indiens constituent l’essentiel des populations immigrées.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.