Nos petits secrets dans la région de Yangon.

23/06/2014

Le quartier de Chinatown

Le quartier de Chinatown de Yangon occupe l’Ouest de la ville coloniale. Les communautés chinoises s’y répartissent les rues dans un ordre strict : Les Hokkien résidant plutôt à Strand Road, les Cantonais sur Maha Bandoola Road. Boutiques de toutes sortes, restaurants, échoppes animent les rues, ainsi que les cercles et temples où se regroupent les différents clans. Le soir, les marchés de plein air rassemblent une population affairée. On peut y dîner simplement et pour un prix modique une cuisine traditionnelle et populaire : nouilles, paniers vapeur chinois, énorme poisson grillé au barbecue…

Goûter à la mohinga, l'ami du petit déjeuner birman

Spécialité des échoppes de nouilles, la mohinga est un plat très nourrissant servi le matin. Elle consiste en une portion de pâtes de riz baignées dans une bouillabaisse de poissons. Roborative mais relativement digeste, la mohinga fait office de plat national. Dans les familles, elle n’est préparée qu’à l’occasion des fêtes. Préparée sous vos yeux, la mohinga est parfumée par le glutamate, la poudre de crevettes, le piment, le citron, l’ail et les oignons grillés, additionnés de coriandre fraîche. Dans certaines régions, la soupe est servie avec de la viande sautée et épicée ou du lait de coco.

Prendre un verre à l'l’Union Bar Restaurant

Selon un journaliste du Life Mint & Wall Street Journal, Yangon serait devenue “the place to be” de l’art de vivre à l’asiatique. Encore enferrée dans son modèle postsocialiste, la principale ville de Birmanie aurait selon lui bénéficié en quelques mois d’une dynamique exceptionnelle. De nombreux restaurants ont amélioré leur carte, d’autres ont capitalisé sur leurs acquis. C’est le cas de l’Union Bar Restaurant dont les cocktails sont réputés dans toute la ville. La décoration offre un mix entre les aisances du style victorien du XIXe siècle et les formes des années 1960.

Retour haut