Nos coups de cœur à Majorque

30/11/2017

Valdemossa

Niché à 436 mètres d’altitude au cœur de la Serra de Tramuntana, Valdemossa est hors du temps. Dans un paysage de montagnes et de terrasses de pierre où sont plantés oliviers et amandiers, les toits ocre des habitations semblent faire partie du décor depuis toujours. Les ruelles déroulent leur tapis de pavés clairs tandis que sur les habitants ont transformé les murs en jardins suspendus en y accrochant des dizaines de pots de fleurs en terre cuite. Tout, ici, invite au repos et à la contemplation et l’on comprend les moines chartreux qui, au XIVe siècle, y ont construit leur monastère. Sa visite vaut le détour, notamment pour se plonger dans l’histoire de George Sand et Frédéric Chopin qui y ont séjourné au cours de l’hiver 1838-1839. À quelques minutes à pied, l’ancienne pharmacie des moines chartreux et ses mille et uns flacons et bocaux de verre vous plongera dans l’histoire des plantes médicinales cultivées dans le jardin du monastère.

Bunyola

 Bunyola est un cocon, typique des plus beaux endroits de la Serra de Tramuntana, avec sa place pavée, ses ruelles qui s’agrippent aux reliefs et ses fabuleux jardins. Point de départ parfait pour des randonnées dans la région, le village de 3000 habitants offre également de jolies visites. Les jardins d’Alfabia se découvrent au bout d’une longue allée de palmiers. Dans la pure tradition des jardins maures, glycines, bougainvilliers et roses égaient les allées principales de la promenade au milieu des citronniers et orangers. Une sorte de préambule olfactif à la beauté du spectacle qui vous attend avec la citerne des jardins. Recouverte d’une voûte de pierre, elle offre une vue imprenable sur les montagnes alentour qui surgissent, comme assoupies au bout de ce miroir d’eau que fait briller le soleil.  

Deià

Perchée sur un promontoire de la Serra de Tramuntana, la petite ville de Deia se devine de loin avec ses maisons blanches aux toits clairs immergées dans une variation infinie de verts et d’ocres. Pourtant, arrivé au sommet du village, c’est un paysage tout autre qui s’impose. Au pied de la ville, les reliefs escarpés se jettent dans les eaux cristallines de la Méditerranée. Des paysages sublimes qui ont inspiré nombre d’artistes dans les années 1960 et 1970, de Robert Graves à Sunna Wathen, Stephanie Moog, Cecilie Sheridan ou encore Arthuro Rodes. À une quinzaine de minutes de marche, la Cala Deia e a des airs de paradis perdu avec son escalier de pierre à la frêle rampe de bois, dont l’invitation à une baignade semble bien difficile à refuser. 

Parc naturel de la Península de Llevant

Au nord-est de l’île de Majorque, le parc naturel de la presqu’île de Llevant déroule sur près de 21 hectares chênes, pins d’Alep et palmiers jusqu’au bord de mer. Le parc comporte deux réserves naturelles : Cap de Ferrutx et Cap des Freu. Ces havres de nature sont le refuge idéal de nombreux vautours et d’espèces animales comme la tortue méditerranéenne, le crapaud vert des Baléares ou l’escargot des Baléares. Pour les observer, rien de mieux que d’emprunter l’un des nombreux sentiers balisés du parc. Selon l’itinéraire choisi, vous pourrez profiter des amandiers, des figuiers ou des caroubiers, aller vous baigner à la plage de S’Arenalet des Verger.

Retour haut
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.