30/11/2017

Le port de Mahón, long de près de cinq kilomètres, est une invitation à poser l’ancre sur l’île de Minorque. Surtout utilisé à l’époque romaine, il est décrit comme le plus grand port naturel de la Méditerranée. Derrière les mats des bateaux amarrés se dessinent de belles façades de style XIXe et, un peu plus loin, l’ombre épaisse de la superbe forteresse La Mola.

Située sur la pointe orientale de l’île, Port Mahón avait en effet une position stratégique pour les différents habitants de l’île, les Espagnols dès le XVIe siècle puis les Britanniques au XVIIIe siècle. Ce passé militaire a marqué de son seing l’architecture d’une partie de la ville. Et les Britanniques, comme ailleurs sur l’île, ont laissé après leur départ la culture du gin que vous pourrez siroter en visitant la distillerie familiale Xoriguer.

En flânant sur la promenade Baixamar, il faut s’éloigner un peu des cafés et des restaurants pour découvrir une ville authentique. Direction la Cala Figuera, Mahón se révèle plus modeste, avec ses vieilles maisons de pêcheurs aux grandes portes arrondies. En empruntant l’escalier qui relie le port au centre historique, en revanche, les influences coloniales mêlées à un style espagnol néoclassique produisent de jolies surprises comme l’arrivée sur la Plaça Espanya. Le marché de poissons, l’un des sept marchés de la ville, fait face à quelques belles façades géorgiennes et à l’église du Carmen et son très beau cloître du XVIIIe.

La capitale administrative de Minorque est aussi l’endroit idéal pour s’adonner à un peu de shopping, autour de Plaça de Esplanada, le cœur vibrant de Mahón. 

Retour haut